samedi 31 décembre 2016

La Chute d'Alep, DAESH n'a rien perdu

Grâce à l'alliance entre les troupes du régime baathiste de Bashar Al Assad , des milliers de gardiens de la révolution iranienne et chiites du Hezbollah du Liban et de l'aviation Russe, Alep , aux mains des rebelles depuis 4 ans, est tombée.  Les rapports de crimes de guerre se multiplient dans l’indifférence générale : attaques aux gaz toxiques, bombes barils à fragmentation, destruction systématique de tous les hôpitaux, bombardements des civils,  torture et viols collectifs, siège impitoyable avec des morts par la faim, il s'agit de crimes de guerre caractérisés voire de crimes contre l'humanité.

La quasi totalité des civils ont été tués par Bashar Al Assad et ses acolytes qui pratiquent un nettoyage ethnique en règle dans ce qui reste de la syrie sous leur contrôle.


Contrairement à ce que tous les médias ont affirmé, Alep est la ville où il n'y a AUCUNE unité de l'Etat Islamique. Alep était tenu par de nombreux groupes , certains islamistes d'autres pas. souvent ennemis les uns des autres. 

DAESH , l'Etat Islamique est basé à Raqqa. L'Institute of the Study of The War tient à jour une carte de la situation:




La chute d'Alep est une victoire pour Bashar Al Assad qui a réussi a transformer un révolte pour reformer le régime Baathiste en une guerre sectaire et se poser ainsi en rempart anti-islamiste.  Il a arrêté et éliminé les élites pacifiques et libéré des djihadistes. Assad ne pourra jamais être un allié dans la lutte contre le djihadisme parce qu'il est lui même leur soutien majeur avec l'Iran, son Suzerain. La chute d'Alep est une victoire pour l'Iran, plus grand sponsor du terrorisme au monde.
Aucun avion russe ne bombarde Raqqa capitale de DAESH mais il est possible que Trump réussira a convaincre Putin de commencer à le faire.

mardi 6 décembre 2016

Mahmoud Abbas appelle au jihad

Mahmoud Abbas appelle au jihad 

( elder of ziyon adapté par observatoiredumoyenorient le 6/12/16)



En de multiples occasions, Mahmoud Abbas a averti le monde que Israël est en train de transformer le conflit en un conflit religieux. 

Il l'a dit au Conseil des droits de l' ONU en Octobre 2015.    Il l'a dit dans une déclaration en Novembre 2015 . Il l'a dit en Novembre 2014  et Octobre 2014 , quand il a dit: «Le monde connaît les dangers de l' utilisation de religion dans les conflits politiques, nous devons tous voir ce qui se passe autour de nous, et Israël doit faire attention et comprendre que de telles mesures sont dangereuses à la fois Israël et pour les autres. " 

Voici ce qu'a déclaré Mahmoud Abbas à la fin de la conférence du Fatah, ce  Dimanche 4 decembre 2016:
Lorsque vous reviendrez à vos villes et villages et vos camps et vos  champs demain ou après-demain rappelez vous de chaque instant que ce que vous avez accompli au cours de cette conférence qui est le petit Jihad; et la tâche qui est devant nous est d'aller sur le chemin du grand djihad.
C'esr Abbas qui choisit de décrire  le conflit en termes religieux, pas Israël. 

Et alors qu'il n'a pas appelé explicitement à un djihad violent, ses remarques de clôture ont clairement indiqué que la violence sera tolérée, puisqu'il a loué les terroristes du passé et du présent:

Félicitations à tous ceux qui se sont réunis ici. De toutes les générations et tous les participants à la marche  de la lutte nationale palestinienne: héros pionniers de la guérilla depuis le début, les combattants de la révolution courageux dans la défense de la Palestine ... et les combattants de la résistance courageux contre l'occupation dans le territoires occupés, et les courageux combattants pour l'Intifada de Jérusalem et de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, et la fermeté épique de nos prisonniers héros dans les prisons israéliennes.
Abbas salue la violence et appelle au djihad. Ce Mahmoud Abbas là ne sera jamais mentionné par les médias occidentaux.