lundi 18 février 2013

Israël a hospitalisé 7 Syriens et fournit une aide humanitaire en Syrie


Romandie / AFP   JERUSALEM - L'armée israélienne a secouru samedi sept Syriens blessés dans des affrontements sur le plateau du Golan et les a transportés dans un hôpital en Israël, a-t-on appris de sources concordantes.
 L'hôpital de Ziv, à Safed en Galilée, a annoncé avoir pris en charge sept blessés Syriens, qui ont tous dû subir une opération et restaient hospitalisés samedi soir. L'un des blessés est dans un état critique, a précisé la porte-parole de l'établissement.
Une porte-parole de l'armée israélienne avait auparavant indiqué que des soldats israéliens avaient prodigué les premiers soins puis conduit à un hôpital israélien cinq Syriens blessés près de la barrière de sécurité sur le Golan. L'armée a ensuite annoncé que les blessés étaient sept.
Selon un responsable militaire anonyme cité par la radio publique, Israël fournit une aide humanitaire aux réfugiés, au travers de zones spéciales mises en place près de la barrière de sécurité sous les auspices de l'ONU, tout en gardant la frontière fermée.



samedi 16 février 2013

Officiel: 4000 palestiens perçoivent une pension pour avoir commis un crime contre Israël

Palestinian Media Watch fait un travail formidable: à l'instar de MEMRI cette organisation effectue une veille des médias arabes et les traduit en anglais pour permettre au public occidental de savoir mieux ce qui se passe. Dans le passage suivant, le ministre palestinien des détenus et des détenus libérés par Israël reconnaît que plus de 4000 ex-détenus qui ont été libérés après une peine supérieure à 5 ans (donc qui ont commis des crimes graves ) sont honorés par le gouvernement palestinien et qu'ils    perçoivent une pension pour avoir commis des crimes contre Israël.


Interview télévisée avec Issa Qaraqe , le ministre palestinien des détenus et anciens détenus  diffusé sur la chaîne palestinienne privée Wattan TV  le 29 décembre 2012:



Intervieweur: "Vous parlez d'un salaire permanent pour chaque prisonnier [libéré] qui était en prison depuis plus de cinq ans, et il reçoit son salaire alors qu'il reste à la maison. 

Certains d'entre eux sont dans la fleur de l'âge et pourraient obtenir un emploi et du travail . Pourquoi ne pas les utiliser dans la main-d'œuvre et de leur donner un salaire "? 

Le ministreIssa Qaraqe  : «C'est vrai,  j'en ai parlé au gouvernement et nous avons décidé de donner la préférence à l'emploi de ces ex-prisonniers ... afin de rendre les (ex) détenus à la vie productive ... " 

Intervieweur : "Connaissons-nous le nombre de prisonniers qui reçoivent des salaires mensuels complets»? 

Qaraqé : "Environ 4.000". 

Intervieweur : «C'est une armée".

Qaraqé : "Oui, c'est un grand nombre , et il augmente de plus en plus ". [il sous-entend qu'Israël en libère de plus en plus]

Intervieweur :  ". Ils ne travaillent pas.  Ils perçoivent juste un salaire". 

Qaraqé: «Quelques uns d'entre eux travillent". 

Intervieweur : «Un petit nombre". 

Qaraqé: ". Certains sont bénévoles travaillent dans différentes institutions" 


PMW précise :

«[Le ministre de Affaires des Prisonniers Issa] Karake dément les rumeurs concernant la requalification des salaires (en arabe: rawatib) en l'aide sociale (en arabe: i'anat ijtima'iya) ... Il a fait remarquer que le gouvernement dirigé par Salam Fayyad estime que la cause des prisonniers est une cause essentielle, et a autorisé une législation pour les soutenir et les protéger par estime pour leur sacrifice et leur lutte. "
[WAFA (l'agence officielle de nouvelles palestinienne, le 27 décembre 2012] qu'on peut lire (en arabe) ici

Il ne s'agit nullement d'aide sociale aux familles comme le gouvernement palestinien l'a fait croire aux gouvernements Britannique et Suédois.








, nous soulignon

vendredi 15 février 2013

Des vandales profanent des tombes musulmanes à Jérusalem

Depuis des mois j'apprends les méfaits des vandales du mouvement "il y a un prix" ("Tag mahir"- "tag price") . Comme ils ne s'agit presque toujours que de graffitis et que personne n'est blessé, leurs agissements passent "sous le radar", mais il s'agît malgré tout d'actes délictueux et d'incitation à la haine qui doivent être punis et cesser. A ma connaissance, à ce jour pesonne n'a été arrrêté. Voici un exemple:
 
Des vandales en colère contre la démolition de maisons dans  les territoires ont graffité des slogans et des étoiles juives sur 10 pierres tombales dans le cimetière musulman dans Jérusaklem. Les vandales "il y a un prix"  en colère suite à la démolition de maisons dans l'avant-poste en Cisjordanie de Ma'aleh Rehavam ont visé un cimetière musulman historique du 12ème siècle dans le centre de Jérusalem dans la nuit de mercredi.


Photo JPost
Déjà en milieu de matinée, l'équipe anti-graffiti de la municipalité était au travail pour enlever la peinture.
La police a ouvert une enquête.



Le mouvement clandestin "il y a un prix " (price-tag) est un mouvement israélien d'extrême droite qui se manifeste essentielement par des grafittis sur des batiments ou des monuments de l'armée israélienne, les maisons d'activistes israéliens de gauche, des cimetieres musulmans ou des portes d'églises. Généralement ces actes de vandalisme font suite à l'éviction et à la destruction de maisons juives jugées illégales par les tribunaux israéliens dans les territoires.Hereusement il n'y a jamais eu à déplorer de dommages corporels.

Mefiez-vous des filles sur la pelouse

J'ai adapté ici un article (publié sur le journal turc Hurryiet) sur la mentalité misogyne qui est au pouvoir en Turquie:

Mefiez-vous des filles sur la pelouse

Par BELGİN AKALTAN - belgin.akaltan @ hdn.com.tr


C'est ce qui arrive 30 ans plus tard: la femme de Binali Yıldırım
est assise et elle mange seule au cours d'une halte près de Samsun en 2005,
complètement ignorée par son mari et par les autres hommes. p)hoto DHA 

  Ce sujet a peut-être échappé à l'attention de nos lecteurs étrangers et / ou des lecteurs turcs qui sont éloignés de médias sociaux. Cette semaine (2/2/2012) c'était un des sujets "tendance" de twitter en Turquie.

L'incident s'est produit lors d'un bal organisé pour les anciens étudiants de l'Université technique d'Istanbul (ITU) dans la ville Égée d'Izmir. Le ministre des Transports, Binali Yıldırım, est lui-même un diplômé de l'İTÜ , il a été invité et a fait un discours.Il a commencé par rappeler son cursus: Il est né en 1955 dans la province orientale d'Erzincan, il est ingénieur naval, il a travaillé dans le secteur public pendant toute sa vie et a voyagé partout dans le monde.

Il a dit aux anciens de l'UIT, "Après avoir passé l'examen d'entrée à l'université et reçu mes notes, j'ai hésité entre deux options: soit j'integrais l'Université du  Bosphore (Bogazici) soit l'Université technique d'Istanbul (ITU). L'une ou l'autre"

«J'ai d'abord visité l'université du Bosphore. J'ai fait un tour  et j'ai vu que c'était un autre monde.Les batiments étaient différents, etc, et puis les jeunes, filles et garçons étaient assis ensemble sur la pelouse!J'ai été surpris. Je me suis dit: «Je vais quitter cet endroit..” Et puis j'ai fait le choix de l'Université technique d'Istanbul. "

Je cite Mustafa Mutlu du quotidien Vatan, dans sa chronique: «Voilà, c'est ça la mentalité qui gouverne notre pays!":

“Would you look at the words a government minister is saying about one of the most prestigious universities of Turkey? "Voulez-vous examiner les propos d'un ministre du gouvernement au sujetde l'une des universités les plus prestigieuses de la Turquie? Comme si cette université n'etait  pas une institution dont rêvent la plupart des jeunes en Turquie depuis 150 ans, mais comme si elle était un centre de la prostitution! Le problème: Les filles et les garçons étaient assis côte à côte sur la pelouse ».

N'y at-il pas des étudiantes et des étudiants assis côte à côte dans le jardin, à la cantine, à la cafétéria et dans des salles de classe à l'UIT? "Le chroniqueur regrette également que les filles de l'UIT à ce moment-là ne l'ont pas fait " dévierr":« Si vous, les filles de l'UIT, l'aviez «dévié» à cette epoque, aujourd'hui nous n'aurions pas ce genre de conneries proferées par  un ministre. "

Mutlu a  remarqué: «Eh bien, ce jeune Binali vient d'une région rurale. Évidemment, il y avait une énorme  segregation des sexes d'où il vient. Pour cette raison, il est normal dans une certaine mesure qu'il soit consterné par l'Université du Bosphore, qui a toujours été la plus démocratique, la plus égalitaire et la plus libre des universités en Turquie. Cependant, il est effrayant de constater qu'aujourd'hui Binali , en dépit du fait que 40 années se sont écoulées et qu'il occupe un des postes les plus importants du gouvernement, a toujours la même mentalité. "

 Mutlu a lancé un appel: "Chers femmes diplômées de Bogazici et même les diplômées de l'UIT: du moment que vous le voyez, vous devez embrasser et étreindre M. Binali Yıldırım et le " dévier " . Maintenant, vous nous le devez. "

Il n'y a plus  d'espace ici pour les tweets hilarants des diplômés de Boğaziçi et de l'UIT  , je ne cite qu'un seul: Une femme diplômée de Boğaziçi a tweeté à son mari: "Si tu n'avais pas dévié de la route en s'asseyant à côté de moi sur le pelouse de  Boğaziçi, alors, par la suite, tu serais devenu un ministre du gouvernement !"

Le ministre, qui était opposé à ce que des filles et des garçons soient assis ensemble sur la pelouse, a dû faire Dieu sait quoi d'autre, mais à coup sûr bien plus que rester «assis ensemble», alors qu'il n'était encore qu'étudiant.

Un tweet par l'utilisateur MC dit : «Il a choisi İTÜ au lieu de Boğaziçi, mais s'est marié à sa deuxième année. Sa devise doit avoir été: Pas s'asseoir, faire l'amour ».

Oui, la photo est celle de Seniha Yıldırım, l'épouse de Binali Yıldırım, assise en train de manger toute seule lors d'une pause sur le bord de la route dans la ville septentrionale de Samsun en 2005, alors qu'elle voyageait avec son mari. Il ya une tablée entière d'«hommes», dont son mari, qui agissent comme si elle n'existait pas.

C'est l'une des plus tristes images que j'ai vues dans ma vie. En tant que femme, en tant que femme moderne, une femme turque moderne, je ne m'étais jamais senti autant désolée pour mon genre avant d'avoir vu cette photo.  Je me suis sentie humiliée, je me suis senti désolée pour tout le monde, y compris les gars de l'image. 
 Il ya un sentiment d'amertume dans mon estomac qui a refusé de me quitter depuis 2005. (En fait, depuis 2001 ...)

C'est ce qui arrive 30 ans après avoir évité de vous asseoir avec les filles.

mercredi 13 février 2013

Des centaines de milliers de palestiniens soignés en Israël , personne n'en parle...

Des centaines de milliers de palestiniens sont soignés en Israël et on n'en parle pas. Plus de 900 000 palestiniens ont bénéficié de soins dans des hôpitaux israéliens en 4 ans.

Palestiniens soignés en Israël depuis 2009
source COGAT

COGAT En 2008, 144 838 Palestiniens sont allés en Israël pour des traitements médicaux, en 2009, il y avait eu une augmentation de 20%, avec 172 863  Palestiniens admis pour soins en Israël. Un an plus tard, en 2010, il ya eu une autre augmentation de 3%, soit 175 151  Palestiniens soignés en Israël. En l'an 2011, il y avait eu une augmentation de 13% -
197 713 Palestiniens, et l'année dernière en  2012, il y avait eu une augmentation de 6,5%, soit
210 469 Palestiniens qui sont arrivés en Israël pour être traitée dans les hôpitaux israéliens.

L'année dernière (2012), plus de 3.400 patients palestiniens de la région de Judée et de Samarie sont entrés en Israël pour des traitements médicaux dans des ambulances palestiniennes et israéliennes qui les ont emmenés vers les différents hôpitaux .
 En outre, l'Administration civile a financé le traitement qui a sauvé la vie à 20 enfants palestiniens (greffes de moelle, greffes de rein, l'achat d'une pompe, le diagnostic prénatal, la chirurgie intestinale pour obstruction intestinale de bébés) et des traitements médicaux d'une valeur de plus de 1.500.000 Shekels (300 000 euros - le smic est de 4300 Shekels par an soit -+865 euros)


L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié des chiffres (par exemple ici) qui montrent les efforts de coordination et de liaison faits par Israël et par le COGAT pour  approuver l'entrée de patients palestiniens de la bande de Gaza vers Israël pour des traitements médicaux dans les hôpitaux israéliens. Les données clés présentées dans le rapport montrent que 91,5% des demandes, déposées, d'un traitement médical en Israël ont  été approuvées, 7,2% sont en attente vérification de sécurité et que seulement 1,3% des demandes ont été rejetées. C'est un bon indicateur de l'attitude de l' État d'Israël aux affaires humanitaires et médicales et de l'importance et de l'urgence attribuées à ces demandes.

En 2012, 16 553 Palestiniens sont entrés en Israël depuis la bande de Gaza, dans le but de recevoir un traitement médical dans les hôpitaux situés en Israël ou dans la région de Judée et de Samarie.

Le racisme est condamné en Israël , pas en Egypte


JPOST Les émeutes au Betar Jérusalem ont été largement désapprouvées au sein du pays, et pourtant. Certains supporteurs du club persistent et signent. Dimanche 10 février, lors d’un match au stade Teddy de la capitale contre l’équipe israélo-arabe de Bnei Sakhnin, ils ont crié aux joueurs musulmans de « rentrer chez eux ». La rencontre s’est conclue par un match nul : 2-2.
Ces deux dernières semaines, plus de 20 supporteurs ont été arrêtés pour avoir attaqué le personnel de sécurité du Betar, jeté des pierres sur les véhicules des joueurs et, dans le cas le plus extrême, mis le feu aux bureaux de l’équipe sur son terrain d’entraînement, dans le quartier de Bayit Vegan à Jérusalem.


Le propriétaire du club Arkadi Gaydamak a dit : "En ce qui me concerne, il n’y a pas de différence entre un joueur juif et un joueur musulman."


Le Premier ministre Binyamin Netanyahu a déclaré que l'incendie criminel  était «honteux», ajoutant: «. Le peuple juif, [qui a] souffert des boycotts et de la persécution, doit être une lumière pour les autres nations"

Le gestionnaire du Beitar, Itzhik Kornfein, a déclaré à Radio Israël : «Cela va au-delà de ce sport et a des répercussions sur la société israélienne et de la façon dont le monde nous voit."

Plus tôt, le président Shimon Peres a déclaré que le pays tout entier a été choqué, et l'ancien Premier ministre Ehud Olmert, un fan du Beitar depuis plus de 40 ans, a déclaré qu'il ne participerait plus aux matchs en raison du comportement des supporters. "En fin de compte, c'est une question qui nous concerne tous. Soit nous supprimons ce groupe de racistes et le coupons de l'équipe, soit nous sommes tous comme eux. Jusque-là, je ne vais plus aller à des matches», écrit-il.

Le  procureur général d'Israël, Yehuda Weinstein, a déclaré la police prendrait des mesures contre toute «manifestation [ de racisme] qui franchit la ligne en un acte criminel».

La Football Association israélienne a imposé une amende de 50.000 shekels  au club pour les slogans racistes de ses supporters et a ordonné la fermeture pour cinq matchs du stand et de son stade, où se rassemblent les fans extrémistes. Certains commentateurs ont dénoncé ces mesures punitives comme insuffisantes.


En avril 2011 en Egypte , des supporters du club Zamalek du Caire, le plus titré d'Egypte et d'Afrique ,  ont brandi une immense banderolle - en Anglais! - "Une nation pour une nouvelle Shoah".

Réaction en Egypte? AUCUNE.

vendredi 8 février 2013

L'ONU licencie discretement l'employée qui a diffamé Israël


Auteur d'un scandaleux tweet diffamatoire,
Khouloud Badawi est enfin « remerciée » par l'ONU
Source : Hélène Keller-Lind
Date de mise en ligne : jeudi 7 fvrier 2013

Il aura fallu un an à l'ONU mais surtout beaucoup de détermination de la part de l'ambassadeur d'Israël à l'ONU ou de divers organismes, comme Honest Reporting, pour qu'enfin, au bout d'une enquête d'un an, une Arabe israélienne [employée comme "coordinatrice de l information et des médias dans les
Territoires palestiniens occupés"] particulièrement haineuse à l'endroit d'Israël, soit « remerciée » en catimini par son employeur, l'ONU.

"La palestine saigne.
Un enfant de plus tué par Israël
Un père de plus porte son enfant vers la tombe à Gaza"
Image reprise du site du HezbAllah du Liban



Dans un tweet, repris mondialement, elle avait posté, la photo d'une fillette palestinienne ayant trouvé la mort dans un accident de balançoire en 2006, imputant son décès à une réplique israélienne sur Gaza en 2012.

Elle contribuait ainsi à la propagation de la haine antisémite  dont on voyait une terrible manifestation avec les assassinats perpétrés à Toulouse un mois plus tard.

Lisez la suite de l'article de Mme Keller-Lind ici

Union Européene, Hezbollah, une logique à part

Adapté du Jerusalem Post,  Par HERB KEINON : voici une analyse pertinente du marasme moral dans lequel se trouve actuelement l'Union Européene: 2+2 ne font pas 4 si c'est contraire à ses interêts....


Union Européene, Hezbollah, une logique à part

L'inclusion du Hezbollah sur la liste noire du terrorisme de l'UE ne va pas d esoi, même aprés que l'enquête bulgare sur l'attentat de Burgas pointe directement du doigt l'implication du mouvement libanais.

Logiquement on pourrait penser que la prise d'une organisation en flagrant délit d'un acte terroriste sur le sol étranger, assassinant six personnes, dont cinq Israéliens et un bulgare, serait suffisant pour qualifier ce groupe comme une entité terroriste.Mais quand il s'agit du Hezbollah, l'UE a une logique qui lui est propre.

Un exemple est survenu le mois dernier lorsque l'UE-observer, un journal en ligne consacré à la politique de l'UE, a rapporté que le coordinateur européen en chef de la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove, a déclaré que la responsabilité de cette explosion ne va pas nécessairement qualifier le Hezbollah à la liste noire du terrorisme.

"Il n'y a pas de mise automatique sur la liste, juste parce que vous avez été à l'origine d'une attaque terroriste", at-il dit dans un commentaire qui force l'incrédulité.

Non, M. de Kerchove a dit que ce n'est pas seulement «l'exigence légale que vous devez prendre en considération, c'est aussi l'évaluation politique du contexte et du moment."

Et il n'y a pas que là le bât blesse. Il ya des acteurs clés dans l'UE, au premier rang desquels la France et l'Allemagne, qui se sont opposés, d'inclure le Hezbollah sur la liste depuis près de deux décennies, et qui sont susceptibles de continuer à le faire, malgré les conclusions bulgares.

Comme a dit M. de Kerchove: «Compte tenu de la situation au Liban, un pays trés fragile et fragmenté, vous devez vous demander si cette mise à l'index aidera à réaliser ce que vous voulez?" Il y aura, en effet, un grand nombre de pays à l'intérieur de l'UE qui se poseront exactement cette question, surtout les Français, qui ont peur que la mise par l'UE du Hezbollah sur la liste, fera perdre à Paris de son influence au Liban.

Ces mêmes voix diront qu'inscrire le Hezbollah sur la liste, pourrait l'amener à se retirer du gouvernement libanais, ce qui pourrait considérablement déstabiliser ce pays à un moment extrêmement volatile dans la région.

Par ailleurs, la question de l'inscription du Hezbollah sur la liste noire de l'UE, qui rendrait illégal de transférer des fonds en provenance des pays de l'UE, n'a jamais vraiment été fonction d'une preuve.

Il y a quelques année les États-Unis ont rejoint Israël en désignant le Hezbollah parmi les organisations terroristes, alors que les Européens n'ont pas vraiment besoin de l'enquête de Burgas pour confirmer que le Hezbollah était beaucoup plus qu'une simple organisation politique.

Non, depuis des décennies, depuis le double attentat en Argentine dans les années 1990, il ya eu de nombreuses preuves de l'implication du Hezbollah dans le terrorisme mondial.

L'Union européenne a choisi de fermer les yeux , et continue de le faire, non pas en raison d'un manque de preuves, mais en raison des intérêts et des considérations politiques de certains États membres de l'UE. Et ces intérêts et considérations ne changeront pas suite au rapport bulgare.

Quels sont ces intérêts, en dehors de l'influence au Liban? Pour certains, les intérêts sont d'ordre économique, une préoccupation qu'une telle démarche pourrait déclencher la colère du monde arabe qui investit dans leurs économies. Pour d'autres, c'est la peur de "provoquer" le Hezbollah, et la crainte que la mise de l'organisation sur  liste noire déclencherait une riposte terroriste sur leur propre territoire, ou contre leurs propres ressortissants.

L'ironie est que tous les pays de  l'UE n'agissent pas de cette façon. Les Pays-Bas, par exemple, ont mis le groupe sur sa liste du terrorisme, et la Grande-Bretagne a mis à l'index l'aile "militaire" de l'organisation.

Mais c'est précisément contre ce phénomène - le fractionnement théorique de l'organisation en une aile militaire et une autre, politique - que le Premier ministre Binyamin Netanyahu s'est exprimé mardi à répondre à l'attaque en disant: «il n'ya qu'un seul Hezbollah, c'est une seule organisation avec un seul leadership. "

Les Bulgares ont peut-être ouvert la porte à ce type de division en déterminant que deux au moins des personnes impliquées dans l'attaque étaient des «membres de la branche armée du Hezbollah."

Cela pourrait donner à l'UE, qui a besoin du consensus de tous les 27 Etats membres, la marge de manœuvre pour n'interdire qu'une partie du groupe, mais pas la totalité.

Mais cela, bien sûr, n'est qu'une solution partielle. Le Hezbollah, comme a rapporté mardi le New York Times , a des milliers d'agents et de partisans essaimés dans toute l'Europe pour la collecte de fonds.

Déclare que l'aile militaire est une organisation terroriste fera peu pour entraver les activités de ces collectes de fonds-, car ils pretendront toujours qu'ils ne font que récolter des fonds pour la «bonne» partie de l'organisation basée au Liban.

jeudi 7 février 2013

Le Hezbollah a commis l'attentat de Burgas, affirme la police Bulgare


L'attentat de Burgas (Bulgarie) contre un car de touristes israéliens a été perpétré le 18 juillet 2012, c'était le 18ème jour-anniversaire de l’attentat en 1994  contre la Mutuelle juive argentine (Amia) à Buenos Aires, qui avait fait 85 morts et 300 blessés, imputé par Israël à l’Iran. L'attentat de Burgas a fait 6 morts - 5 Israéliens et le chauffeur musulman [en dehors du kamikaze présumé, le doute persiste sur une bombe télécommandée]  ;  Israël a décidé de subvenir aux besoins de la fille du chauffeur jusqu’à sa majorité - elle a 11 ans.


Les victimes israéliennes de l'attentat de Burgas
je n'ai pas trouvé de photo du chauffeur
 Challenges - SOFIA (Reuters) - La Bulgarie a accusé mardi le mouvement chiite libanais du Hezbollah d'avoir commis l'attentat à la bombe qui a fait six morts, dont cinq Israéliens, en plus du kamikaze, l'été dernier à Bourgas au bord de la mer Noire.




Les conclusions de l'enquête bulgare pourraient conduire à terme l'Union européenne à considérer le Hezbollah pro-iranien comme une organisation terroriste, à l'instar de ce qu'ont déjà fait les Etats-Unis.
...
Trois personnes sont impliquées dans l'attentat et il a été établi que deux d'entre eux disposaient de passeports australien et canadien, a indiqué à la presse le ministre bulgare de l'Intérieur, Tsvetan Tsvetanov. "Nous disposons d'éléments prouvant l'existence de transferts financiers et de liens entre le Hezbollah et ces deux suspects", a-t-il dit.
"Notre hypothèse de travail la plus sérieuse, c'est que les deux personnes dont la véritable identité a été établie appartenaient à la branche militaire du Hezbollah", a continué Tsvetanov.
Tsvetelia Tsolova; Henri-Pierre André et Eric Faye pour le service français


Le HezbAllah ("armée d'Allah") a le droit de mener des campagnes de propagande et de lever des fonds en Europe puisque l'Union Européenne n'a toujours pas mis ce groupe sur la liste des mouvements terroristes. C'est la France et l’Allemagne qui traînent des pieds, prétextant une perte d'influence au Liban si'ils le faisaient. Le président François Hollande a promis d’étudier le rapport de la Bulgarie avant de se prononcer...

L'Iran et son bras armé au Liban , le HezbAllah ont déjà commis ou tenté de commettre ces derniers mois de nombreux attentats contre des juifs et des israéliens dont voici la liste non exhaustive: 

Chypre, le 7 Juillet
Terrepromise le 16/7/2012  :  Selon les médias de l’île, rapportant des responsables de la sécurité chypriote, l’homme aurait préparé des attentats contre des touristes israéliens et aurait agi pour le compte du Hezbollah.
Le porte parole de la police a confirmé qu’un homme "soupçonné de terrorisme était en prison", sans donner plus de détails.
Selon le quotidien Sigma live, après avoir nié, l’homme aurait admis être lié au Hezbollah, les documents retrouvés lors de la perquisition de sa chambre montraient sans conteste qu’il préparait un attentat contre des cibles israéliennes.
Le terroriste serait également porteur d’un passeport suédois et les autorités chypriotes auraient agi sur la base d’informations fournies par les services de renseignement israéliens.
Libanais de 24 ans arrêté en Chypre - sigma live

Inde le 12/2/2012
Le Figaro Une voiture de l'ambassade d'Israël en Inde a explosé ce lundi à New Delhi, faisant quatre blessés dont une femme de 42 ans, sans que les causes de l'explosion soient immédiatement connues. La voiture a pris feu dans un quartier très sécurisé de la capitale fédérale indienne et à faible distance de l'ambassade d'Israël. 
 Georgie le 12/2/2012
 Le Figaro En Géorgie, c'est la police qui a désamorcé un engin explosif découvert dans une voiture d'un employé de l'ambassade israélienne à Tbilissi. "Un chauffeur de l'ambassade, un citoyen géorgien, a garé la voiture à environ 200 mètres de l'ambassade. Il a ensuite remarqué cet engin de fabrication artisanale qui avait été attaché au châssis de la voiture et a appelé la police", explique un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Ces attentats coïncident avec l'anniversaire de l'assassinat d'un chef militaire du Hezbollah chiite libanais, Imad Moughnieh, imputé à Israël, le 12 février 2008, qui donne régulièrement lieu à des avertissements aux voyageurs israéliens. Ce chef a été tué à Damas dans un attentat à la voiture piégée.
 Thailande 14/2/2012
Libération Un Iranien soupçonné d’être l’un des auteurs des explosions dans le centre de Bangkok qui auraient visé mardi des diplomates israéliens a été arrêté mercredi en Malaisie. Cet homme est l’un des trois suspects iraniens, dont deux ont été arrêtés et inculpés à Bangkok, après les explosions visant des diplomates israéliens, selon les renseignements thaïlandais. Les deux suspects, dont un homme de 28 ans identifié comme s'appelant Said Morati qui a eu les jambes arrachées, avaient été arrêtés mardi après une série d'explosions survenues dans des circonstances peu claires, au cœur d'un quartier résidentiel de la capitale thaïlandaise. Au lendemain des opérations visant Israël en Géorgie et en Inde, attribuées par Tel-Aviv au régime de Téhéran sans qu'aucune arrestation n'ait été annoncée, leur interpellation a accru la pression sur le régime du président Mahmoud Ahmadinejad.
Inde 13/2/2012
Nouvel Observateur La police de New Delhi a annoncé mercredi 7 mars avoir arrêté un homme soupçonné d'être impliqué dans un attentat à la bombe sur la voiture d'un diplomate israélien mi-février, que l'État hébreu attribue à l'Iran.

Un porte-parole de la police, Rajan Bhagat, s'est borné à déclarer que l'homme arrêté était âgé de 50 ans.Selon des sources policières, qui s'exprimaient sous couvert de l'anonymat, le suspect est Syed Mohammed Kazmi, de nationalité indienne, qui affirme travailler comme journaliste pour une publication iranienne.

NAIROBI, Kenya  journal du metro  2 juillet 2012
– Deux agents iraniens arrêtés en possession d’explosifs auraient prévu des attaques contre des cibles israéliennes, américaines, britanniques ou saoudiennes au Kenya, ont annoncé des responsables kényans. Les représentants ont affirmé lundi que ce complot semblait s’inscrire dans une tendance mondiale d’attaques ou de tentatives d’attaques fomentés par des agents iraniens, principalement contre les intérêts israéliens.

Les forces de sécurité kényanes ont arrêté les agents en juin et ont trouvé 15 kilogrammes de RDX, un puissant explosif, dans la ville côtière de Mombasa. Plusieurs hôtels de cette ville appartiennent à des Israéliens.

Un responsable a affirmé que les Iraniens appartiennent à l’unité Qods, une force spéciale des Gardiens de la révolution islamique.
Les personnes interrogées par l’Associated Press ont toutes demandé de conserver l’anonymat puisqu’ils discutaient de sujets reliés à la sécurité.
Azebaïjan Mai 2012 7sur7
Les autorités azerbaïdjanaises ont affirmé mercredi avoir déjoué une attaque terroriste pendant le récent concours de l'Eurovision et arrêté 40 personnes, selon le ministère de la Sécurité nationale. 

"L'objectif principal du groupe terroriste était de commettre un acte terroriste à Bakou pendant l'Eurovision", a annoncé le ministère dans un communiqué. "Quarante membres du groupe ont été arrêtés", selon la même source. 
"Le groupe envisageait une attaque dans la salle de concert où était organisé le concours ainsi que d'autres attentats contre le président Ilham Aliev, des postes de police, des hôtels où étaient hébergés des étrangers ainsi que contre des lieux de culte", a assuré le ministère.

mercredi 6 février 2013

L'Egypte, alliée des USA se rapproche de l'Iran...

L'Egypte est officiellement alliée des USA qui lui offrent des chasseurs F16 et 200 chars Abrams...
Islamistes du monde entier unissez vous! C'est ce que dit en substance Ahmadinejab.


France 24 C’est une visite historique que Mahmoud Ahmadinejad, premier président iranien à se rendre en Égypte depuis la révolution islamique de 1979, réalise actuellement au Caire. Mais c’est aussi une visite mouvementée pour le président du plus grand pays chiite de la planète.
Le président iranien, qui effectue ce déplacement dans le cadre du sommet de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), a tout fait lors de cette première journée dans la capitale égyptienne pour réchauffer les relations diplomatiques de son pays avec Le Caire, estime Sonia Dridi, correspondante de FRANCE 24 en Égypte. "Ahmadinejad a déclaré qu’il espérait un nouveau départ pour la solidarité entre les deux peuples", explique-t-elle

Arabie Saoudite: amende (MAJ : l'affaire n'aurait pas encore été jugée) pour la torture, viol et meurtre de sa fille de 5 ans


Mise à jour: selon CNN l'homme est toujours en prison et le cas n'a pas été définitivement jugé.

L'Express relate cette horrible histoire, symptomatique du mépris pour la vie de femmes et de l'obscurantisme qui régit l'Arabie Saoudite. Il est notable que l'Arabie Saoudite est membre d'ONU-Femmes...
Le prix du sang. Un prédicateur saoudien a été récemment condamné à une courte peine de prison et à verser une compensation financière pour le viol et le meurtre de sa fille de cinq ans, ont rapporté samedi dans un communiqué trois militantes saoudiennes des droits de l'Homme.
Lama - 5 ans
Selon ces militantes, la petite Lama, hospitalisée le 25 décembre 2011 avec le crâne fracassé, des côtes cassées et des traces de brûlures, a succombé à ses blessures le 22 octobre dernier. La mère, qui était divorcée et n'avait pas pu voir sa fille dans les mois précédant l'hospitalisation, et une assistante sociale ont aussi évoqué des séquelles de viols particulièrement cruels, selon ces militantes. Le père qui participait régulièrement à des émissions de télévision sur les préceptes islamiques, a reconnu être l'auteur de ces atrocités.


Fayhan Ghamd - prédicateur...

 ...Le 26 janvier, il a été condamné à verser une compensation financière à la mère, appelée "prix du sang" dans la jurisprudence saoudienne basée sur la charia (loi islamique), et à une peine de prison correspondant à la durée de sa détention préventive....






 ...En Arabie saoudite, qui procède chaque année à des dizaines d'exécutions, le viol et le meurtre sont passibles de la peine capitale, mais un homme ne peut pas être condamné à mort pour le meurtre de son enfant ou de son épouse

mardi 5 février 2013

Le Soudan génocidaire supervise les droits de l'Homme à l'ONU


UN Watch dénonce le scandale du poste donné au Soudan par l'ONU, pays dont le dictateur Omar El Bachir est sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide (au Darfour) par la cour pénale  internationale :
La semaine passée, l’ONU a élu le Soudan comme Vice-président de son Conseil social et économique qui comprend 54 membres. Cet organisme, l’ECOSOC qui régule la défense des Droits de l’homme, décide de la composition des organes clés de défense des droits des femmes à l’ONU et adopte des résolutions dans des domaines qui vont de la liberté d’Internet à l’excision des femmes. Le directeur exécutif d’UN Watch, Hillel Neuer et Mia Farrow, l’actrice et militante des droits de l’homme, ont dénoncé ensemble cette absurdité. Non seulement il est absurde que le Soudan génocidaire occupe un poste de responsabilité dans un Conseil qui décide quelles nations vont siéger dans les différentes commissions de l’ONU – comme la Commission de la Conditions de la femme – mais en plus le Soudan n’est pas du tout un candidat apte à agir au sein même d'ECOSOC.
 Lisez la suite sur le site d'UN Watch !

lundi 4 février 2013

Les juifs ont crée les Frères Musulmans pour détruire l'Egypte ! C'est la dernière théorie du complot dans le vent:

Arutz 7 

Au milieu des protestations et des violences qui ont troublé l'Egypte ces derniers jours, est apparue une étrange nouvelle théorie du complot antisémite et anti-juive: les Frères musulmans ont fait une allégeance secrète aux Juifs et à l'Etat d'Israël.

"Il semblerait qu'aucune allégation faite contre les Juifs et Israël n'est trop absurde quand il s'agit de discréditer quelqu'un", a déclaré l'Anti-Defamation League (ADL) au sujet de la dernière théorie du complot antisémite qui a émergé dans le monde arabe.

Vendredi dernier, des manifestants [Contre le Président Morsi , issu des frères Musulmans] à Port Said en Égypte, ont été vus dans une émission de télévision scandant:
 "Khaybar, Khaybar, ô Juifs, les frères (Frères musulmans) sont des Juifs."
Le slogan évoque une bataille [symbole de la défaite des juifs par les musulmans qui fait partie de la culture musulmane depuis toujours] entre le prophète Mahomet et les Juifs dans la ville de Khaibar , mais dans ce cas le chant a été modifié afin d'inclure une allusion à la Fraternité.

Ailleurs, le chef de la police de Dubaï,  Dahi Khalfan , dans sa campagne sur Twitter contre le  Frères musulmans, a récemment tenté de discréditer la Fraternité en alléguant leur allégeance néfaste pour Israël et les Juifs.

"Il semblerait qu'aucune allégation faite contre les Juifs et Israël n'est trop absurde quand elle est utilisée pour stigmatiser et discréditer les autres dans le monde arabe", a déclaré Abraham H. Foxman, directeur national de l'ADL. "Aussi bizarre et ridicule qu'est celle ci , il s'agit d'une théorie du complot qui est de plus en plus populaire: que les Frères musulmans ont été crées par les juifs pour détruire les Egyptiens. "

Khalfan, qui est lieutenant-général et membre du Conseil exécutif du gouvernement de Dubaï et compte plus de 300.000 abonnés sur son compte Twitter , qu'il consacre principalement à la critique des Frères musulmans. Parmi les autres tweets suggérant une connexion entre Frères musulmans et juifs, il a re-tweeté un lien vers une vidéo YouTube intitulé "L'alliance entre la Fraternité Musulmane et les Juifs et le projet de la création du Grand Israël." La vidéo accuse les Juifs d'avoir utilisé la Fraternité pour atteindre leur but de contrôler les musulmans et pour l'établissement d'un Grand Israël.
la voici :



Les Frères musulmans ont une longue histoire d'opposition historique et idéologique à l'existence de l'Etat d'Israël et à l'accord de paix de Camp David de 1979 entre les deux pays, et les dirigeants des Frères, dont le président Mohamed Morsi, ont une longue histoire de déclarations antisémites anti-Israëliennes.

Dans les commentaires récemment révélé par le Middle East Media Research Institute (MEMRI), Morsi a affirmé en Septembre 2010 que les négociations de paix sont «une perte de temps et d'opportunités», puisque les Arabes et les musulmans ne reçoivent rien des accords avec "les descendants des singes et des porcs ».

Morsi a prétendu plus tard que ses propos ont été mal compris et pris hors contexte.

Par ailleurs, un proche collaborateur du président égyptien a récemment affirmé que la Shoah n'était qu'un canular conçu par les agents de renseignement américains, alléguant que six millions de juifs n'ont pas en fait été tués par les nazis, mais simplement transférés aux États-Unis.

dimanche 3 février 2013

Turquie: Israël est complice d'Assad qui n'a pas réagi à l'attaque Israélienne


Le journal turc Haber publie cette étonnante sortie du ministre des affaires étrangères de la Turquie: si Assad n'a pas réagi à la déstruction d'armes chimiques (et probablement de missiles sol air ) par Israël lors de multiples frappes aériennes c'est qu'il y a un accord secret entre Assad et Israël! Bref Israël soutient Assad. Bien sûr le régime Assad affirme que l'attaque prouve qu'israël soutient les rebelles! Israël est décidement partout...

"Pourquoi est-ce que [le président syrien Bachar] Assad n'a t-il même pas lancé un caillou  lorsque les avions israéliens ont survolé son palais et se sont moqués de la dignité de son pays?"

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré aux journalistes: "Pourquoi e
st-ce que  l'armée syrienne, qui  attaque ses propres civils et citoyens innocents depuis maintenat  22 mois, du ciel avec l'aviation et du sol avec les chars et l'artillerie ne repond pas
à l'opération d'Israël? Pourquoi ce même Assad, qui a donné l'ordre de lancer des missiles SCUD sur Alep, ne fait rien contre Israël? ".

Il a en outre suggéré que l'inaction d'Assad était due à «un accord secret» avec Israël et a juré que la Turquie ne restera pas sans réagir face à une attaque israélienne contre tout pays musulman.
La réaction de la Turquie s'explique par trois raisons :

1. Le gouvernement islamique turc se considère comme le défenseur de l'Islam (sunnite). C'est la motivation de leur soutien avec des camps de réfugiés et l'aide militaire aux rebelles. Israël "les coiffe au poteau» par une intervention militaire directe. Quelle humiliation pour les «défenseurs de l'Islam» , qu'Israël attaque la Syrie en premier!

2. L' attaque de la Syrie par Israêl a fourni à Assad le matériel de propagande pour «prouver» que les rebelles sunnites sont «pro-sionistes»:
-L'ambassadeur syrien au Liban Ali Abdul-Karim a déclaré (le 31/1/13) à Damas, qu'Israël, les Américains et les régimes arabes "qui ont comploté ensemble savent que la Syrie défendra sa souveraineté et son territoire".
-Le commandement général syrien affirme qu'il est devenu clair pour tous qu' Israël est le principal bénéficaire, instigateur et parfois l'executant des actes terroristes qui visent la Syrie et son peuple de résistants, avec certains pays qui soutiennent le terrorisme. Les principaux complices sont la Turquie et le Qatar. "
Pour contrer cette théorie du complot, M. Davutoglu a crée sa propre théorie du complot.

3. La Turquie voit à la fois les musulmans non-sunnites que sont les alaouites et les juifs comme des envahisseurs des «territoires islamiques».

samedi 2 février 2013

60 civils morts en Egypte, l'ONU ne régit pas.

Centre de presse de l'ONU

30 janvier 2013 – Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour les territoires palestiniens occupés s'est déclaré mercredi « gravement préoccupé » par le nombre croissant de civils tués par balles réelles par les forces israéliennes. « L'usage de balles réelles contre des civils pourrait constituer un usage excessif de la force et de tels incidents devraient faire l'objet d'enquêtes en temps opportun et de manière approfondie, indépendante et impartiale», indique James W. Rawley dans un communiqué de presse.

M. Rawley exhorte à « la plus grande retenue afin d'éviter de nouvelles victimes civiles. »
Huit civils palestiniens, dont trois mineurs et une femme, ont été tués depuis la mi-novembre dans des incidents séparés en Cisjordanie.


EURONEWS
Hier soir, un homme est mort au Caire alors que la police tentait de disperser des protestataires aux abords de la présidence.
...

Les heurts entre police et manifestants auraient fait hier plus de 50 blessés à travers le pays, surtout à Alexandrie et Port-Saïd, et ce malgré les déclarations en faveur du dialogue exprimées jeudi par les pro et anti-Morsi.
En une semaine, les accrochages entre ces deux camps ont fait près de 60 morts en Egypte.

En UNE semaine il y a eu plus de 60 civls tués par les forces de l'ordre égyptiens.
Réaction de l 'ONU ? Zéro.  Deux poids , deux mesures? Certainement. 

Exemple de violence policière égyptienne, cette vidéo d'un homme NU battu et traîné par terre :

Le Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU est une farce


UN Watch dénonce l'obsession anti-israélienne du Consel des Droits de l'Homme (CDH) , extrait :

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a adpopté cette semaine une résolution de plus sur Israël, « déplorant » que l’État juif ignore une révision obligatoire de la situation en matière de droits de l’homme chez lui. Voici le dernier projet de texte révisé de ce Conseil onusien.

La décision d'Israël prise en 2012 de rompre tout lien avec le CDH, qui inscrit systématiquement à son ordre du jour et à chacune de ses sessions, un point exclusivement consacré à Israël, signifiait qu'il n'assisterait pas non plus à sa révision périodique universelle (EPU) programmée, un processus qui examine les cent-quatre-vingt-treize pays pendant une journée tous les quatre ou cinq ans.

Celui qui a été choisi par tirage au sort ce mois-ci pour être l'un des trois pays chargés de superviser la révision d'Israël est le Venezuela, membre nouvellement élu, dictature d'Hugo Chavez, alliée de l'Iran. Un jury composé de brigands, ce n'est pas la justice, c'est une parodie.

"Les Juifs sont à la racine des conflits dans le monde" selon un editorialiste palestinien

Hélène Keller-Lind a traduit PMW qui dénonçait un article antisémite publié par le média independant palestinien MAAN. MAAN a retiré l'editorial et pretexté le manque de temps pour le fait de l'avoir publié sans se rendre compte de son contenu....

Je vous livre ici un extrait (lisez le texte intégral il y a bien plus à lire!)

« [Les Juifs] se sentent inférieurs aux nations et aux sociétés dans lesquelles ils vivent, en raison de l’hostilité et du mal qui s’élèvent dans leurs cœurs contre les autres et en raison de leurs complots et manigances contre les nations qui savent avec certitude que les Juifs sont à la racine des conflits dans le monde, partout où ils se trouvent ». 
« [Les Juifs] sont des parias dans tous les coins de la terre et pas une seule nation au monde ne les respecte ... mais la malédiction d’Allah sur eux et sa fureur contre eux les amènent à ne pas cesser leurs transgressions ». 
« Allah a frappé leur cœur de crainte et décrété qu’ils soient humiliés et disgraciés jusqu’au Jour du Jugement ». 
Ce sont des passages d’un article de Sawsan Najib Abd Al-Halim publié par l’agence de presse indépendante palestinienne Ma’an News le 18 novembre dernier sous le titre « Israël tremble ». Mais l’auteur ne s’arrête pas là. Il compare les Juifs à des vampires commettant leurs forfaits sous le couvert de la nuit, « étant trop lâches pour confronter l’ennemi en face »