mercredi 27 juillet 2011

Egypte : Les freres musulmans ont du mal à contenir les dissensions, purgent les reformateurs

Salma Shukrallah, Al Ahram, 19 Juillet, 2011 


Ahram en ligne explore les origines de scissions croissante au sein de l' musulmane des Frères qui ont conduit à des expulsions et l'émergence de factions

Les musulmans Fraternité a récemment limogé plusieurs de ses jeunes dirigeants connus. Alors que la principale raison de leur expulsion est leur formation du nouveau parti Courant Égyptien qui n'est pas approuvé par l'organisation, les membres des jeunes disent que leur exclusion ont des racines plus profondes.

Les tensions entre les factions des jeunes  et le leadership de la Fraternité  ont éclaté au cours de la révolution du 25 Janvier, lorsque le groupe a officiellement boycotté l'appel à une révolution alors que sa jeunesse a insisté sur la participation.

Mohamed Osman membre de la Coalition Musulmane des Frères et de la jeunesse révolutionnaire  , explique: «nous appartenions à la section des étudiants de l' Fraternité . Nous étions déjà en contact avec les différents mouvements et nous avons coordonné le 24 Janvier en préparation pour des événements du 25 Janvier malgré la décision de la Fraternité  de ne pas participer. "

Après l'éviction de Moubarak, ce même groupe a organisé la première conférence des jeunes de la  Fraternité  musulmane  qui a été diffusée en direct à la télévision et a rassemblé des centaines de jeunes .

Toutefois, les expulsions menées actuellement par l'organisation impliquent que les différences ne sont pas pleinement tolérées. Osman dit que pendant que plusieurs jeunes croyaient que le changement devait venir de l'intérieur de la Fraternité et avaient  essayé de pousser à la réforme qui représentent la vision des jeunes membres; l'organisation a prouvé qu'elle était infexible.

Osman dit: "la réforme au sein de la confrérie musulmane  s'est avérée impossible. Sur le plan organisationnel, il est très difficile d'aller contre les vues de la direction. Ce problème n'était pas seulement confronté par [les jeunes], mais aussi par ceux qui sont plus favorables du point de vue de M. Abdel Moneim Aboul-Fotouh. Il est également vrai que le groupe de jeunes est plus en ligne avec la vision d'Aboul-Fotouh "

D'autres  membres soutenant Abdel Moneim Aboul-Fotouh, l'ex notable de la Fraternité  à l'élection présidentielle ont également été exclus, ainsi que ceux qui ont rejoint le Nahda, un autre parti qui n'est pas approuvé par la direction. La Fraternité a déclaré que les membres n'étaient pas autorisés à adhérer à un parti autre que le parti de la  Liberté et de la Justice ni  de soutenir tout autre candidat présidentiel.

Cependant, l'interdiction de la Confrérie a évidemment été outrepassée : les expulsions et les démissions de plusieurs membres ont suivi. Aboul-Fotouh a été expulsé après avoir déclaré sa candidature à la présidence. Un autre membre éminent Mohamed Habib a démissionné pour rejoindre le parti Nahda, formé par l'ancien  membre de la direction de la Fraternité Ibrahim El-Zafarany.

Source:

mardi 26 juillet 2011

La corruption est endemique dans le championnat de footbal en Turquie, 19 Matchs truqués selon la police

RTL et Hurryet
Matches truqués en Turquie: le président de Trabzonspor arrêté
La police turque a lancé lundi une deuxième vague d'arrestations dans le cadre d'une vaste enquête sur des matchs de championnat truqués et a placé en garde à vue le président du club de Trabzonspor Sadri Sener, a rapporté l'agence de presse Anatolie.
Selon les médias turcs, Fenerbahçe et son président sont au coeur de l'affaire et sont soupçonnés d'avoir manipulé des matches au cours de l'exercice 2010-2011 qui a vu le club remporter le titre aux dépens de Trabzonspor lors de l'ultime journée grâce à une meilleure différence de buts.
L'ancien president de Samsunspor , Ismail Uyanik, a declaré que le truquage des matchs de foot est installé au coeur du championnat . "Si on faisait une enquete sur le s20 dernieres années , on ne trouverait pas un seul  innocent"
L'enquete à commencé par la detension de 66 responsables de clubs  le 3 juillet suivis par 22 autres, à ce jour 26 sont en attente d'un procés.
Les descentes dans le sclubs ont commencé aprés que la police d'Istanbul a declaré que " 19 matches des deux premieres divisions avaient été truqués "

Selon Uyanik "toute autre équipe aurait fait la même chose à la place de Fenerbahçe qui a gagné le championnat , parce que c'est le système. Arretons de chercher un bouc emissaire!  Même la federation nationale et l'équipe nationale truquent des matchs. Je sais que de l'argent a été payé par la federation nationale pour des matchs nationaux"

Les syriaques de Turquie luttent pour recuperer leurs noms de famille

La famille Debasso à une ceremonie Syriaque
Hurryiet via Jerusalem et Religions

Deuis 1934 en Turquie une loi impose aux citoyens des noms Turcs inscrits sur une liste. Les membres de communautés ethniques differentes: Kurdes Syriaques etc. sont donc obligés au nom de l'unité nationale de la Turquie de porter des noms en rupture avec leur identité.







Ils mènent donc une lutte juridique pour readopter leurs  noms d'origine malgré une décision de la Cour constitutionnelle en debut d'année interdisant à un Syriaque de modifier son nom de famille.


«Comme tout autre citoyen de la République turque, nous avons également adopté noms de famille turques avec l'avènement de la loi sur les Noms [en 1934]. Naturellement tout le monde voudrait porter des noms et des noms de famille qui sont en conformité avec leur propre culture», Mor Grigoriyos Melki Urek, le Metropolitan syriaque de la province orientale d'Adiyaman, a déclaré au quotidien Hürriyet dans un entretien téléphonique.

On March 17, 2011, Turkey's Constitutional Court ruled against the abrogation of the Surname Law of 1934 that forbids Turkish citizens from adopting foreign last names in a lawsuit filed by Favlus Ay, a Turkish citizen of Syriac descent, who wanted to change his name to Paulus Bartuma.


Le 17 Mars 2011, la Cour constitutionnelle de Turquie s'est prononcée contre l'abrogation de la loi de 1934 qui interdit aux citoyens turcs d'adopter des noms d efamille étrangers dans un procès intenté par Favlus Ay, un citoyen turc d'origine syriaque, qui voulait changer son nom pour Paulus Bartuma. Ay a fait appel à un tribunal de Midyat, un district dans la province du sud de Mardin, mais la plainte a été ensuite envoyée à la Cour constitutionnelle qui a rejeté l'appel interjeté par une très faible marge, avec huit juges au pouvoir contre la loi et neuf en sa faveur.

«Les politiciens affirment que  la chose importante est le lien de citoyenneté, alors que les lois obligent chacun à devenir [ndlr ethniquement]  Turc.

 "La chose importante est de prouver que le nom de famille que vous voulez adopter appartient vraiment à votre famille. De plus vous devez en expliquer la signification Je suppose que le cours d'un procès prendra dépend du tribunal de la province où votre nom est inscrit, laissé à la discrétion du procureur et du registre d'état civil ", a déclaré Tuma Özdemir, le président de l'Association de Solidarité et de Culture de Mésopotamie , ou Mezo-Der, qui a agi comme témoin pour la famille Debasso.

«Une personne devrait être en mesure d'adopter n'importe quel nom et prénom de leur choix dans un système démocratique ", a déclaré Tamer.

Ces appels à l'IHD par des gens qui veulent changer leurs noms sont devenus plus fréquents, avec le plus grand nombre d'appels en provenance de Kurdes, at-il dit. Ay pourrait également porter son affaire devant la Cour européenne des Droits de l'Homme, sur la base des articles sixième et huitième du traité des droits humains, at-il ajouté.

lundi 25 juillet 2011

Jordanie : un musulman tue sa soeur dans un meurtre pour l'honneur

7sur7 et The Australian 
Un Jordanien est accusé du meurtre de sa soeur de 35 ans, qui venait d'être remise en liberté après une détention pour acte sexuel hors des liens sacré du mariage, a indiqué lundi une source judiciaire.
Le suspect, un quadragénaire, a été accusé dimanche de meurtre avec préméditation, après avoir abattu sa soeur de cinq balles à Zarqa", au nord-est d'Amman.
"Elle était en détention depuis février pour acte sexuel hors mariage. Apparemment, elle avait des relations sexuelles avec un homme qui a profité d'elle et lui a fait croire qu'il voulait l'épouser". 
Son frère s'est rendu à la police le jour du meurtre avec un sac contenant le pénis de l'autre homme. 
Les meurtriers encourent la peine de mort en Jordanie, mais les tribunaux font souvent preuve de clémence pour les criminels quand "l'honneur" de la famille est en jeu.
En Jordanie, 15 à 20 femmes sont assassinées chaque année sous le motif du crime dit d'honneur. (belga)

Les théories du complot gagnent du terrain dans le monde musulman

Un nouveau sondage de l'institut PEW montre ceci:
De moins en moins d'arbes croient que les attentats du 11 septembre avaient été commis par des arabes.
Seulement 9% des Turks, 12% des Pakistanais, 21% des egyptiens et 22% des Jordaniens le pensent.

Les autres sont sensibles aux théories du complot les plus folles.

Les réligieux musulmans s'inquietent de la perte d'interêt de la rue arabe pour la Palstine

ArabNews

Le president du conseil judicaire suprême d'Arabie Saoudite Saleh Bin-Humaid previent que "la crise actuelle a pris une tournure dangeureuse qui detourne l'attention de l'oumma musulmane des problèmes majeurs tels que la Palestine "Il s'est exprimé lors de la réunion de la ligue musulmane mondiale à la Mekke presidée par le prince  Khaled Al-Faiçal


Bien sûr : la liberté , la démocratie, les droits de l'homme - celui des femmes en particulier, le niveau de vie, la spoliation du peuple par les classes dirigeantes sont bien moins importants que "la Palestine"

Un prince mégalomane à Abou Dhabi rend son nom visble de l'espace

Arabianbusiness

Le Sheikh Hamad Bin Hamdan Al-Nahyan de la famille royale d'Abou Dhabi a fait ecrire son nom en creusant des canaux en forme de lettres dans le sable dans une ile.
Les lettres ont 500 metres de haut et le nom occupe 3.2 km, il est visible de l'espace.

La junte militaire insinue que les contestaitres font partie d'un complot contre l'Egypte

El Watan
....le CSFA [la junte militaire au pouvoir en Egypte] a émis un communiqué mettant en cause le Mouvement du 6 avril, une organisation de jeunes accusée de provoquer l’instabilité.   
Le Mouvement du 6 avril, très actif à travers des réseaux sociaux sur   internet, a joué un rôle important dans le déclenchement de la révolte contre Moubarak, le 25 janvier 2011. L’armée appelle également «le peuple à la vigilance et à ne pas tomber dans   le complot suspect visant à miner la stabilité de l’Egypte».  


Le mouvement du 6 avril (notez que dans les pays arabes pour éviter d'affirmer leurs opinions les "mouvements " prennent des dates pour leur nom) a répliqué par un communiqué où il récusent l'accusation de complot et nient qu'ils sont financés par les USA et qu'il est conseillé par Israel comme l'affirme l'armée.

samedi 23 juillet 2011

Chypre pourrait être le prochain pays à demander un plan de sauvetage

"Pour éviter le pire, notamment que Chypre ne soit contrainte à recourir à un mécanisme de soutien, et tout ce que cela implique pour l'économie, de nouvelles mesures plus draconiennes doivent être prises immédiatement", explique M. Orphanides, qui juge que "l'économie est aujourd'hui dans un état d'urgence, comparable à 1974". Il s'agit de l'époque où la partie nord de l'île a été envahie par la Turquie, après un coup d'Etat soutenu par le régime des colonels grecs.


Mais c'est une violente explosion dans un dépôt d'armes le 11 juillet [des armes iraniennes confisquées sur un navire iranien en route vers la Syrie] qui a plongé le pays dans l'incertitude. L'accident a fait treize morts et a endommagé la principale centrale électrique du pays, qui a dû fermer, entraînant des coupures d'électricité et provoquant une crise politique majeure.


La centrale électrique fournissait 60 % de l'électricité de l'île. Sa construction a coûté 1,5 milliard d'euros. Sa réparation devrait prendre des mois, voire des années, et coûter plus de 1 milliard d'euros.

La République de Chypre a annoncé qu'elle utiliserait de l'électricité venant de la partie turque de l'île, provoquant la colère de l'archevêque de Chypre, Chrysostomos II, qui a dit qu'il préférait "s'éclairer à la lanterne". En attendant, l'économie se retrouve plus fragilisée que jamais.

Cette crise survient alors que le pays doit prendre la présidence de l'Union européenne (UE) en juillet 2012. Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a prévenu qu'il boycotterait toute réunion avec l'Union européenne si Chypre n'était pas réunifiée au moment où elle prend la présidence de l'UE

Iran: encore un physicien nucleaire assassiné

L'Orient le Jour

Un physicien nucléaire iranien a été tué samedi à Téhéran par des inconnus qui l'ont abattu par balle devant son domicile, ont rapporté les médias iraniens. Selon l'agence Isna, confirmée par l'agence officielle IRNA, il s'agit de Daryoush Rezaei, un scientifique ayant des liens avec l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA). Il était âgé de 35 ans. Selon l'agence Mehr, M. Rezaei était enseignant et chercheur en physique neutronique au sein de l'OIEA. Son épouse a été blessée dans l'attentat, qui a été perpétré par des hommes à moto, selon les medias.
Plusieurs scientifiques nucléaires iraniens ont été victimes ces dernières années d'attentats ou de disparitions inexpliquées, que Téhéran a imputés à Israël et aux puissances occidentale accusés de chercher à freiner l'avancée du programme nucléaire iranien controversé.

L'independance du Sud Soudan marque un regain d ela persecution des chrétiens au Soudan Nord

Via Jihad Watch

L'Évêque auxiliaire de Khartoum:
"La tolérance par rapport aux chrétiens diminue dans le Soudan Nord.
Un regain d'intérêt pour l'application systématique de la charia aboutit à la diminution de tolérance, et l'augmentation de l'harcèlement et l'intimidation."

 Au Soudan, le président Omar el-Béchir, qui est recherché par la Cour pénale internationale pour génocide, a ouvertement déclaré ses intentions pour l'arabisation culturelle et linguistique du Soudan, et l'imposition de la charia sur le reste du pays après l'indépendance du Sud Soudan. Ses actions récentes contre le peuple Nuba ont déjà montré qu'il e pard pas de temps, en voici encore une autre indication.

» L'évêque Souligne les défis auxquels font face les chrétiens dans le Soudan du nord  ", Catholic Culture du 22 Juillet :

L'évêque auxiliaire de Khartoum - la capitale du Nord-Soudan - dit que les chrétiens n'y sont confrontés à des difficultés croissantes depuis l'indépendance du Sud Soudan.
Mgr Daniel Adwok a déclaré a une station de radio catholique au Sud-Soudan que la population majoritairement musulmane du nord du Soudan est de moins en moins tolérante envers les chrétiens et que le gouvernement s'apprête à mettre en œuvre intégralement la charia.


Plus: «N'oubliez pas les chrétiens dans le nord du Soudan" "appel de l'évêque auxiliaire de Khartoum, dans Agence Fides, le 21 Juillet:

[...] Pour les chrétiens qui restent dans le nord, la situation n'est pas facile, souligne Mgr. Adwok à Radio  Bonne Nouvelle à Rumbek: les chrétiens au Soudan doivent faire face à une attitude négative par la population locale qui soutient le décret Présidentiel de l'an dernier selon leqeuel après l'indépendance du Sud-Soudan, le Nord va devenir un pays islamique, avec la mise en œuvre intégrale de la charia et que  l'arabe sera la seule langue officielle de l'Etat.

Mgr. Adwok a également souligné les difficultés financières auxquelles sont confrontées les écoles catholiques au Soudan, au point que la fermeture de certaines écoles n'est pas impossible.

Jordanie : le Roi fait mine de proteger les journalistes de sa propre police....

Le Figaro AFP

Le roi de Jordanie Abdallah II a appelé à la protection des médias après des attaques contre des journalistes pendant une manifestation à Amman, il y a six jours.
Le monarque qualifie d'"injustifiées" les violences subies par les journalistes, a rapporté l'agence officielle Petra au terme de la rencontre entre le roi et le président du syndicat de la presse jordanienne, Tarek Momani.
Le roi fait semblant d'ignorer que c'est sa propre police et ses propres supporters qui ont agressé et saccagé le bureau d el'AFP et tabassé 9 journalistes. C'est une déclaration pour sauver la face - essentiel au moyen orient.Il n'est pas impossible que la "protection" qui leur sera imposée les emepechera de faire leur travail , "pour des raisons de securité"....

Syrie: 1 200 000 manifestants , 8 tués par les "forces de l'ordre"

Reuters Ouest France


Comme chaque vendredi depuis le début de la révolte mi-mars, les Syriens étaient appelés à manifester à la sortie des mosquées, après la prière hebdomadaire. Selon Rami Abdel Rahmane, chef de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), plus de 1,2 million de personnes ont répondu à l’appel à Hama (centre) et à Deir Ezzor, près de la frontière irakienne.

« A Deir Ezzor, ils étaient plus de 550 000 à la fin de la manifestation, et à Hama, ils étaient plus de 650 000 », a-t-il assuré, précisant que les forces de sécurité étaient absentes dans ces deux villes.


Les violences n’ont pas cessé vendredi : « Deux manifestants ont été tués par les tirs des forces de sécurité qui ont dispersé des manifestations » à Homs, a déclaré Abdel-Karim Rihaoui, chef de la Ligue syrienne des droits de l’Homme. Plus au nord, « deux manifestants ont été poignardés devant la Mosquée Amné à Alep (nord) par des miliciens fidèles au régime qui ont pénétré dans la mosquée et attaqué » les fidèles, a-t-il ajouté, précisant que des dizaines d’autres manifestants avaient été blessés ou interpellés.


Il y a eu aussi deux morts et plusieurs blessés à Mleiha, dans la province de Damas, un autre mort à Aazaz, dans la province d’Alep, et un manifestant tué dans le village de Kfar Rouma, dans la province d’Idleb (nord-ouest), selon les militants.

Sondage suite: la majorité des palestiniens veulent recuperer la totalité de la terre d'israel

Les resultats plus detaillés d'un sondage récent fait par une ONG palestinienne et financée par une autre ONG israélienne montrent qu'environ 60% des palestiniens refusent une solution à deux états et ne veulent qu'un seul état arabe avec une minorité juive.La marge d'erreur est de 3%


Seulement 7% ont approuvé la phrase suivante " Israël a le droit permanent d'exister en tant que foyer national du peuple juif"


84% ont approuvé la phrase suivante :
" au fil du temps les palestiniens doivent oeuvrer pour récupérer la TOTALITÉ de la terre pour un état Palestinien"


66% ont approuvé la phrase :
"Le veritable objectif est de commencer par deux états pour ensuite les transformer en un seul état"
30% le phrase qui lui faisait pendant:
"Je peux accepter une solution permanente à deux états l'un pour le peuple Palestinien vivant à coté d'Israel, le foyer national du peuple juif"


L'homosexualité devrait être punie par la loi :    82%
L'homosexualité ne devrait pas être punie par la loi : 14%


Une minorité seulement a condamné le massacre d'Itamar ,meurtre prticulièrement odieux à l'arme blanche de la famille d'un rabbin  dont un bebé de 5 mois.
Une majorité approuve l'appelation des rues d'aprés des auteurs d'attentats suicide.


La majorité approuve les chants scolaires inculquant la haine des juifs
"Le president Obama a déclaré qu'il devrit y avoir deux états: la Palestine foyer du pauple palestinien et Israel fioyer du peuple juif. Acceptez vous ou rejetez vous ce concept?" 61% l'ont rejeté
92% pensent que Jerusalem doit être exclusivement la capitale de la Palestine, 3% seulement pensent qu'elle doi être la capitale des deux pays
73% des palestiniens croient à ce passage (article 6) de la charte du hamas : 


"L'Heure ne viendra pas avant que les mu­sulmans n'aient combattu les Juifs (c'est à dire que les musul­mans ne les aient tués), avant que les Juifs ne se fussent ca­chés derrière les pierres et les arbres et que les pierres et les arbres eussent dit : 'Musulman, serviteur de Dieu ! Un Juif se cache derrière moi, viens et tue-le. Un seul arbre aura fait exception, le gharqad [Sorte d'épineux] qui est un arbre des Juifs" (hadîth rapporté par al-Bukhârî et par Muslim)."

vendredi 22 juillet 2011

Les palestiniens reçoivent 9 fois plus d'aide internationale que les somaliens

L'ONG global humanitarian assistance publie le rapport annuel résumant toute l'aide tous les pays du monde : voici un résumé par refugié

Via Elder of zyion

Les archéologues pensent avoir trouvé une cloche d'or du manteau du grand prêtre du temple de Jérusalem

Israël aujourd'hui  via Elder of Ziyon 


Les archéologues ont déterré ce qu'ils croient être une clochette d'or appartenant au Grand Prêtre de l'époque du Second Temple.


Les archéologues Eli Shukron et le professeur Ronny Reich de l'Université de Haïfa, qui dirigent les travaux d'excavation,ont  déclaré: "La cloche était probablement cousue sur le vêtement porté par un homme d'une grande autorité à Jérusalem à la fin de la période du Second Temple [1er siècle avant J.-C.]." Cet homme de haute autorité est supposé être nul autre que le Grand Prêtre. 


Les archéologues ont émis l'hypothèse que la cloche peut avoir tombé, tandis qu'il marchait à travers la rue principale de Jérusalem, près de l'arche de Robinson [une ancienne entrée au Mont du Temple]. Ils croient que la cloche est peut-être tombée dans le canal de drainage en dessous. La cloche a été découverte dans le canal de drainage principal de la ville de cette période, entre les couches de saleté qui s'était accumulée sur le plancher du canal. Le canal de drainage a été construit et taillé à l'ouest du Mur occidental du Mont du Temple, portant des pluies de différentes parties du la ville, à travers la ville de David et de la piscine de Siloé à la vallée du Cédron.


Selon les sources juives les grands prêtres qui ont servi dans Jérusalem Saint Temple avaient effectivement des cloches d'or sur les bords de leurs manteaux. Le livre de l'Exode, par exemple, décrit le manteau  d'Aaron, le prêtre, comme orné  "des clochettes d'or."


Exode 28
31 ▪ Et tu feras la robe de l’éphod entièrement de bleu;

32 et son ouverture pour la tête¹ sera au milieu; il y aura une bordure à son ouverture, tout autour, en ouvrage de tisserand; elle l’aura comme l’ouverture d’une cotte de mailles: elle ne se déchirera pas.

— ¹ ou: l’ouverture d’en haut.

33 — Et tu feras sur ses bords des grenades de bleu, et de pourpre, et d’écarlate, sur ses bords, tout autour, et des clochettes d'or entre elles, tout autour:

34 une clochette d'or et une grenade, une clochette d’or et une grenade, sur les bords de la robe, tout autour.

35 Et Aaron en sera revêtu quand il fera le service; et on en entendra le son quand il entrera dans le lieu saint, devant l’Éternel, et quand il en sortira, afin qu’il ne meure pas.







jeudi 21 juillet 2011

Interdiction officielle de manger pendant le Ramadan dans le très moderne et modéré pays musulman qu'est Dubaï

Arabian Business


Un simple "Avertissement" pour les non-musulmans pris en train de  manger en public pendant le Ramadan

La police de Dubaï a averti que les non-musulmans pris en flagrant délit de manger en public pendant le mois sacré du Ramadan auront un avertissement avant qu'une action pénale ne soit prise, mais la même indulgence ne sera pas donnée aux contrevenants musulmans pris en infraction des obligations durant la période de jeûne ont dit .

«Parfois, la police pourrait voir quelqu'un en train de manger qui ne connaît pas les règles afin que nous leur donner un avertissement et leur expliquer les choses», le colonel Jamal Al Jallaf, le directeur adjoint du Département des enquêtes criminelles, a déclaré à Dubaï journal basé à 7 jours.
"Mais nous ne donnons pas une chance pour les musulmans. Ils connaissent la loi - ce qui est différent ".
Le mois sacré du Ramadan devrait commencer cette année, le 1er août, avec tous les adultes musulmans doivent observer une période de jeûne pendant le jour, tandis que les non-musulmans doivent s'abstenir de manger ou boire en public.

C'est Israël qui a contaminé les graines de Fenugrec responsables de 48 morts en Allemagne selon le Ministre de l'Agriculture Égyptien

Jerusalem Post traduit par JSS

Quand un laboratoire européen a annoncé il y a deux semaines que l’envoi de graines égyptiennes étaient la source de l’épidémie d’E. coli qui a tué 48 Allemands et un Suédois, le ministre de l’agriculture égyptien ne s’est pas excusé. Il n’a pas non plus demandé une enquête sur l’affaire.
Non. Selon le ministre égyptien, le problème n’a rien à voir avec l’Egypte. C’est tout du moins ce qu’il affirme aux médias qui veulent bien lui donner la parole :


"Israël mène une guerre commerciale contre les exportations égyptiennes", a t-il expliqué. Explication suffisante pour faire clore le dossier.

Dubaï,pays moderne exemple d'Islam modéré? Une anglaise condamnée pour avoir déclaré sur facebook qu'elle n'aimait pas le Ramadan

Arabian Business

Une expatrié britannique a été condamné à une amende de 800$ pour "insulte au Ramadan" sur un réseau  social et pour avoir traité sa collègue de dictateur.
La femme de 31 ans, qui a admis avoir exprimé son aversion (sur son statut) pour le Ramadan  sur sa page Facebook , a été jugée à la Cour des délits de Dubaï mardi, selon The National.
La collègue de l'accusé, une femme égyptienne, a déclaré à la cour qu'elle avait vu une mise à jour du statut "irrespectueuse" à propos du Ramadan le 4 Septembre 2010.
«Je lui ai dit de ne pas dire de telles choses au sujet du mois sacré, comme elle était dans un pays musulman».


La britannique a appelé l'Egyptienne "stupide et ignorante", elle disait qu'elle était un dictateur à l'esprit fermé et une disciple de Ben Laden.

Le juge Mohammed Ahmed Shoaib a fixé l'amende à 800$.
Les fonctionnaires de la police de Dubaï ont prévenu le mois dernier que les non-musulmans risquent d'être arrêtés s'ils sont pris en flagrant délit de manger en public pendant le Ramadan, quand la consommation d'aliments et de boissons est interdite par les lois des Emirats Arabes Unis entre le lever et le coucher du soleil.

mercredi 20 juillet 2011

Les pakistanais s'entre tuent: le ministre accuse Israël

Elder of Zion
Policiers et unités paramilitaires ont reçu l'ordre vendredi de tirer à vue à Karachi, au Pakistan, où des violences politico-ethniques ont fait près de 85 morts et des dizaines de blessés depuis mardi.
Boutiques et stations-service sont restées fermées et les transports publics étaient à l'arrêt, le Muttahida Qaumi Movement (MQM), premier parti politique, ayant annoncé une journée de deuil à la suite de cette flambée de violence dans le principal centre économique du pays.
Les incidents en cours sont liés à la décision du MQM de quitter la coalition au pouvoir.
Les violences sont imputées à la fois au MQM, qui représente les mohajirs, descendants des ourdouphones qui ont quitté l'Inde après la création du Pakistan en 1947, et au Parti national awami (ANP) liée à la minorité pachtoune. Les deux mouvements rejettent ces accusations.
"Sur les 80 à 85 personnes qui sont mortes, la plupart étaient des innocents", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Rehman Malik. "Très peu ont des affiliations politiques."
Il a ajouté que 89 personnes avaient été arrêtées depuis jeudi soir pour participation aux troubles. De source policière, on a fait état de 18 personnes tuées depuis minuit.
"Nous avons donné l'ordre aux forces de sécurité de tirer sur toute personne impliquée dans les violences", a déclaré à Reuters le ministre de l'Information de la province, Sharjeel Memon.
Réaction du ministre de l’intérieur du Pakistan? Accuser des "Mains Etrangères"!

Il a en effet déclaré que 
" des armes et des munitions de fabrication Israélienne (dont des AK47) ont été trouvées en possession des assaillants.....Cela prouve que des mains étrangères sont derrière les troubles de Karachi"

Certains éditorialistes de journaux respectables ont sauté sur l'occasion pour dénoncer un complot SIONISTE:

"La divulgation par le ministre de l'Intérieur Rehman Malik à propos de l'utilisation d'armes de fabrication Israélienne dans les troubles de Karachi pourraient surprendre ceux qui ne connaissent pas les machinations des sionistes , mais pour les initiés ce n'est pas une nouvelle information. Ils ont toujours cru, et pas seulement soupçonné, que non seulement Israël, mais aussi une plus large toile tissée avec l'Inde et les Etats-Unis , est à l'oeuvre pour semer le trouble au Pakistan ainsi que, notamment, d'autres terres musulmanes, ce qui pourrait servir leurs desseins stratégiques de la domination de certaines régions du monde afin de leur permettre de s'approprier leurs ressources. Les liens entre les attaquants de l'équipe sri-lankaise de cricket à Lahore peuvent être retracées aux sionistes."

mardi 19 juillet 2011

Tunisie : le gouvernement et les islamistes s'accusent mutuellement de déstabiliser le pays


Reuters 20 minutes.chRached Ghannouchi, chef du parti islamiste Ennahda, a assuré que son parti n'avait pas appelé aux manifestations, dont celle de vendredi à Tunis, où la police a provoqué la colère de jeunes musulmans en tirant des grenades lacrymogènes dans une mosquée.

Tensions croissantes entre les forces laïques et islamistes

Le Premier ministre, Beji Caid Sebsi, a accusé lundi des partis religieux extrémistes d'être à l'origine des violences, sans toutefois citer aucun parti nommément.

Rached Ghannouchi lui a répondu en dénonçant une opération destinée selon lui à jeter le discrédit sur le mouvement islamiste tunisien.

«Nous avons le sentiment qu'il y a des tentatives pour provoquer les jeunes musulmans et les pousser à la violence, pêut-être dans le but de repousser les élections», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

lundi 18 juillet 2011

Caroline Glick: une crise économique majeure se prépare en Egypte et en Syrie

Caroline Glick L'orage Approche


La crise économique qui arrivera en Egypte et Syrie sera majeure. Elle est source d'instabilité politique et militaire



Egypte

Des 80 millions d'habitants 32 millions sont analphabètes Ils pratiquent une agriculture de subsistance qui est trop inefficace pour les nourir.
L'Egypte doit importer la moitié de sa nourriture de l'étranger.

Comme l'a écrit David Goldman, (alias Spengler), cité dans Asia Times Online , en mai le Fonds monétaire international a prévenu de l'effondrement économique imminent des pays arabes non exportateurs de pétrole en disant que: «Dans le scénario de référence actuel les besoins de financement extérieur devraient dépasser 160 milliards de dollars durant 2011-13. "

Depuis que Moubarak a été renversé, les réserves de l'Egypte en devises étrangères ont chuté de 36 milliards $ à entre 25 et 28 milliards$-. Le mois dernier le marechal Tantawi, le chef de la junte militaire qui dirige l'Egypte, a rejeté une offre de prêt du FMI de 3 milliards de dollars. Il a affirmé qu'il n'accepterait pas les conditions sur les prêts. Au lieu de cela il a accepté 4 milliards $ en prêts de l'Arabie Saoudite et un autre prêt de 2.34 milliards$ des États du Golfe.

En fait le problème est la fuite des capitaux. Puisque les manifestants de la place Tahrir appellent à l'arrestation de tous ceux qui faisaient des affaires avec l'ancien régime, les investisseurs fortunés et étrangère de l'Egypte prennent leur argent hors du pays. Et le rythme de la fuite des capitaux est de....500millions$ par SEMAINE

Ce que cela signifie est que dans quelques mois, l'Egypte sera incapable de payer ses importations. Et par conséquent, sera incapable de nourrir sa population.

La Syrie
Là aussi, le capital fuit le pays car le gouvernement se précipite pour réprimer la masse des protestations anti-régime.

Le mois dernier, le président syrien Bachar al-Assad a donné un discours avertissant de la «faiblesse ou de l'effondrement de l'économie syrienne." Selon l'agence Reuters, l'impact immédiat du discours d'Assad a été la fuite des capitaux et la dévaluation de la livre syrienne de 8%.

Pour la dernière décennie, Assad a tenté de libéraliser l'économie syrienne. Il a décrété quelques réformes de marché libre, ouvert une bourse et a tenté d'attirer les investissements étrangers dans le pays.Alors que peu de succès dans la réduction de la pauvreté massive de la Syrie, ces réformes n'ont donné au pays qu'un modeste taux de croissance d'environ 2,5% par an.

En réponse aux protestations de masse menacent son régime, Assad a effectivement mis fin à son expérience avec le marché libre. Il a congédié son ministre du gouvernement en charge des réformes économiques et a mis tous les projets en attente. Au lieu de cela, selon un rapport publié cette semaine dans le Syria Today , le gouvernement a fortement augmenté les salaires du secteur public et offert à 100 000 travailleurs temporaires des contrats à temps plein.

Le gouvernement syrien a également annoncé une réduction de 25% du prix du carburant diesel ce qui va coûter au gouvernement 527 millions de dollars par an.

Disposant de réserves en devises de 18 milliards de dollars, le régime syrien a annoncé qu'il allait utiliser ces réserves pour payer l’augmentation des dépenses gouvernementales.
Mais comme a rapporté Reuters, le gouvernement a été contraint de mettre 70 à 80 millions de dollars par semaine pour remonter le cours de la monnaie locale. Donc entre la protection de la livre syrienne et payer la loyauté politique, le régime d'Assad est en train d’assécher rapidement les réserves de la Syrie.

Dans le cas où le régime est renversé, un régime successeur devra faire face à la perspective que de l'effondrement économique autant que le régime égyptien à venir. Et dans le cas où Assad est toujours au pouvoir, il continuera à récolter la tempête économique qu'il a semé sous la forme d'une instabilité politique et la violence.


Guerre civile en Libye : le port pétrolier de Brega serait aux mains des rebelles

Nouvel Observateur AFP

Les rebelles libyens ont annoncé lundi 18 juillet avoir pris le contrôle du port pétrolier de Brega (est), la majeure partie des forces loyales à Mouammar Kadhafi s'étant retirées vers l'ouest après avoir miné les installations pétrolières.

"Le gros des forces de Kadhafi s'est retiré à Ras Lanouf", à une cinquantaine de kilomètres plus à l'ouest, a déclaré Shamsiddin Abdulmolah, un porte-parole des rebelles, précisant qu'il restait 150 à 200 loyalistes bloqués sur le site pétrolier.

"Leurs approvisionnements en nourriture et en eau sont coupés", a remarqué le porte-parole. "Ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils ne s'en rendent compte, nous espérons ne pas verser le sang".

Les installations pétrolières ne semblent pas avoir été mises à feu ou sabotées, mais elles ont en revanche été minées, a indiqué le porte-parole des rebelles.

La prise de Brega, si elle se confirme, représenterait une victoire majeure pour les rebelles, et leur permettrait de se saisir d'infrastructures vitales pour l'avenir économique du pays.

Mort lors d'une manifestation en Tunisie - déjà vu....

TUNIS (AP) Nouvel Observateur— Un enfant a trouvé la mort et deux autres personnes au moins ont été grièvement blessées lors de troubles violents qui se sont produits dans la nuit de dimanche à lundi dans la ville de Sidi Bouzid, localité du centre-ouest tunisien d'où est partie l'étincelle du soulèvement populaire qui a fait chuter le régime de Ben Ali en janvier dernier, a rapporté lundi l'agence officielle TAP.

La victime âgée de 14 ans a été atteinte d'une "balle perdue" dans les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants, a précisé l'agence qui se réfère aux explications du chef du district de la sécurité de Sidi Bouzid Samir Melliti. Ce dernier a indiqué que les forces de l'ordre avaient auparavant tenté en vain de disperser la foule des manifestants.

Selon la TAP, des manifestants s'étaient attaqués dimanche vers 22h00 locales aux unités de l'armée et de police avec des jets de cocktails Molotov et de pierres, en barrant la route et en mettant le feu à des pneus, ce qui a conduit les militaires à riposter en procédant à des tirs de sommation.

Un nouveau super marché ouvre à Gaza: les palestiniens ne boycottent pas les produits d'Israel.

Le super marché Metro a ouvert ses portes rue al Shuhada
Les photos viennent d'un forum palestinien via EoZ
Les produits n'y manquent pas et les clientes ne  ressemblent pas à l'idée que je me fais de membres d'ONG ce sont manifestement des palestiniens - il y en a donc suffisamment pour permettre l'ouverture d'un tel magasin.

Logo de Osem (wikipedia)
Par ailleurs on voit des inscriptions et des logos en hébreu, c'est normal il s'agit (entre autres) de la marque agro alimentaire israélienne Osem

























Et pour couronner le tout ce sont des chocolats célébrant Pesah avec la lampe à sept branches qui sont vendus dans ce magasin de Gaza!

dimanche 17 juillet 2011

La ligue arabe defend Bachar Al Assad: il a initié les réformes en profondeur.

RIA NOVOSTI

Les déclarations de Washington selon lesquelles le président syrien Bachar el-Assad aurait perdu sa légitimité sont inacceptables, a indiqué mercredi à Damas le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi.

"Personne ne peut dire que le président de tel ou tel pays arabe a perdu sa légitimité", a déclaré le responsable à l'issue d'une rencontre avec le chef de l'État syrien.

Selon M.al-Arabi, seul le peuple a le droit de décider de la légitimité de son leader.

En outre, le responsable a salué les réformes en profondeur initiées par les autorités syriennes.

Voilà! La ligue arabe dicte aux USA qui on peut déclarer légitime et qui non
Khadafi :Oui
Moubarak: Oui
Assad: Non

L'Extremisme Musulman majoritaire chez les Pharmaciens Egyptiens-pas que chez les illetrés

Middleast monitor via Barry Rubin

Selon les résultats preliminaires de l'élection Syndicat des Pharmaciens Egyptiens les Frères musulmans ont remporté le poste de secrétaire général; la diréction de huit sous-syndicats, et 13 des 15 conseils régionaux où ils ont brigué le poste.

Le Dr Mohamed Abdel Gawad est élu au poste de secrétaire général avec plus de 50% des voix au Caire et les gouvernorats surpassant ses trois rivaux par une marge importante.

La Coalition des pharmaciens égyptiens qui représente les Frères musulmans et leurs alliés remportent une victoire complète en obtenant 12 des 12 sièges de l'ordre général. Au niveau du district, la coalition a remporté des nombreux sièges dans les differents gouvernorats d'Egypte. La Fraternité et ses alliés formeront le Conseil du Syndicat des pharmaciens avec une majorité 22 des 25 représentants pour la la Fraternité .

Au niveau sous-syndicats, la coalition a remporté les elections dans 13 des 15 gouvernorats où ils se sont presentés. Les Frères musulmans ont obtenu la direction de huit sous-syndicats à ce jour.


Les frères musulmans sont trés populaires aussi chez les Avocats, les Medecins et les Ingénieurs : il n'y pas que l'illétrisme qui mène à l'extremisme musulman!

La Turquie accueille l'opposition syrienne

Manifestement Ankara cherche à etendre son influence jusqu'a Damas rêvant au rayonnement de l'empire Otttoman

AFP - Plus de 300 opposants syriens se sont réunis samedi à Istanbul avec l'ambition de rassembler l'opposition.

Les opposants syriens, réunis dans une salle de conférence de la banlieue d'Istanbul pour une "Conférence de Salut national", ont commencé leurs travaux par l'hymne national syrien et une minute de prière à la mémoire des victimes de la répression.

Après des discussions parfois houleuses, marquées par des objections virulentes de représentants kurdes réclamant une prise en compte de leur identité ethnique, les participants à la conférence se sont mis d'accord sur une déclaration finale, qu'ils devaient encore entériner par un vote.

Les participants devaient aussi élire 25 représentants permanents, dont la définition du rôle a donné lieu à des controverses, certains opposants estimant que la conférence, dominée par des courants islamistes, n'était pas assez représentative pour parler au nom de l'ensemble de la révolution syrienne.

"Nous allons élire une liste de 25 personnes qui représenteront cette conférence d'Istanbul, auxquelles s'ajouteront 50 autres représentants pour l'intérieur, pour la Syrie, soit au total 75 personnes qui normalement nommeront un bureau exécutif qui va représenter la révolution syrienne", a indiqué M. Hafez.

Une réunion sans précédent d'opposants s'était déroulée le 27 juin à Damas, et deux réunions de l'opposition syrienne ont déjà eu lieu en Turquie, en avril et en juin.

Sondage: 61% des palestiniens refusent un etat pour le peuple juif

Jerusalem Post

Il s'agit d'un sondage conduit par le centre palestinien de l'opinion publique de Beit Sahour sponsorisé par une ONG internationale "le projet Israelien" qui a pour but de promouvoir une paix de personne à personne par opposition à une paix entre appreils étatiques.
1010 Palestiniens adultes ont été interviewés en face à face dans la bande de gaza et la cisjordanie, la marge d'erreur du sondage est estimé à 3,1%

Les resulats montrent qu'il reste beacoup de chemin pour aboutir à ce qu'une majorité de palestiniens veuillent la paix.

Le president Obama a déclaré : "Il devrait y avoir deux états, la Palestine pour le peuple palestinien et Israël comme patrie du peuple juif" - 34 %, sont d'accord, 61 % en désaccord : plus de 60% rejettent la solution "à deux états"

73 % d'entre eux croient qu'a la fin des temps il y aura une guerre finale des musulmans contre le reste  du monde et que les musulmans devront tuer tous les juifs (que même les arbres et les pierres se mettront à parler et les guideront dans cette tâche) selon la tradition universelle musulmane qui figure dans la charte du Hamas.


Pour 66 %  les "deux états" ne sont qu'une étape, l'objectif final est un Etat Palestinien à la place d'Israel.

Quant à Jérusalem, pour 92 % c'est la capitale de la Palestine, 1 % celle d'Israël, 3 % la capitale des deux et pour 4% une ville neutre internationale.

62 % nient l'existence d'une quelcon,que histoire juive à Jérusalem

62 % approuvent les enlèvements et la prise en otage des soldats de Tsahal.

53 % sont en faveur de l'enseignement dans les écoles palestiniennes des chants prônant la haine des Juifs

45% pensent que la seule solution est la lutte armée-le Jihad même si 20% sont d'accord avec la violence et 65% preferent la négociation. Des incohérences mais qui s'inscrivent dans l'objectif final: la disparition d'Israel.

samedi 16 juillet 2011

En Jordanie comme en Egypte , la police frappe les journalistes

Le Figaro 
Dix personnes au moins, dont neuf journalistes, ont été blessées aujourd'hui à Amman lorsque la police a tenté de séparer des manifestants appelant à des réformes et un groupe de loyalistes, a constaté une correspondante de l'AFP.

Neuf journalistes locaux et de la presse internationale, dont un photographe de l'AFP, ainsi qu'une militante islamiste ont été blessés après avoir été roués de coups par la police.

"Ne prenez pas de photos", a lancé un policier en direction d'un photographe de la presse internationale, avant de le frapper. Karim Faheem, un journaliste du New York Times qui prenait des photos, a lui aussi été passé à tabac par une dizaine de policiers.

vendredi 15 juillet 2011

Soudan: des casques bleus éthiopiens déployés dans une zone disputée

RIA Novosti 

Un contingent de paix éthiopien arrive à Abyei, région disputée entre le Soudan et le Sud-Soudan, ont annoncé vendredi les médias soudanais, citant le chef du département logistique du ministère éthiopien de la Défense, le général Gezaye Abera.
"Je suis persuadé que le contingent de paix remplira sa mission à la satisfaction de toutes les parties intéressées et en tenant compte des résultats de nos missions précédentes dans la Corne de l'Afrique", a-t-il déclaré.
La décision de déployer une force de paix éthiopienne dans la région d'Abyei et d'en faire une zone démilitarisée avait été adoptée en juin à Addis-Abeba par les représentants du Nord et du Sud-Soudan à l'initiative de l'Union africaine.
Cet accord avait alors incité le Conseil de sécurité de l'Onu à voter l'envoi de 4.200 casques bleus éthiopiens chargés de contrôler le retrait des troupes soudanais de la région disputée.

Turquie: 13 soldats tombent dans les combats contre les rebelles Kurdes

Le Monde

L'armée turque a connu, jeudi 14 juillet, la journée la plus meurtrière depuis trois ans. Treize soldats et sept rebelles kurdes ont été tués lors d'affrontements dans le sud-est de la Turquie peuplé en majorité de Kurdes, faisant craindre un durcissement d'Ankara sur la question kurde.

La Tunisie en récession reçoit 70 millions d'euros d'aide

La Tribune

La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale (BM) ont approuvé une aide de 100 millions de dollars (70 millions d'euros) pour les PMI tunisiennes

Après un premier trimestre calamiteux marqué par un recul du PIB de 3,3%, la richesse nationale n'a pas augmenté au deuxième trimestre (0%), ce qui plonge officiellement le pays dans la récession.

Si le deuxième trimestre devrait être meilleur (1% de croissance selon le FMI pour 2011), les difficultés de l'économie tunisiennes sont énormes. Le tourisme, qui représente 7% du PIB et génère près d'un million d'emplois directs et indirects, a chuté de moitié depuis la révolution, impactant le secteur des services dans sa globalité ou l'artisanat. Les investissements étrangers ont également fortement chuté.

Syrie: 1 000 000 de manifestants, 28 tués par les "forces de l'ordre"


Plus d'un million de personnes ont manifesté contre le régime en Syrie, en proie depuis quatre mois à un mouvement de contestation sans précédent que les forces de sécurité continuent de réprimer, tuant vendredi 15 juillet vingt-huit manifestants, selon des militants.
Dans la seule ville de Hama, à 210 km au nord de Damas, plus de 500.000 personnes sont à nouveau descendues dans les rues, et elles étaient pratiquement autant à Deir Ezzor (est), a déclaré Rami Abdel Rahmane, de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Le total de plus d'un million de manifestants est le plus élevé fourni par les opposants pour une seule journée de mobilisation contre le pouvoir en Syrie depuis le 15 mars, début du mouvement de contestation. "Il s'agit d'un développement important et d'un message aux autorités pour dire que les manifestations s'amplifient", a commenté Rami Abdel Rahmane.

Qu'est ce qui oppose Ahmadinejab au guide suprême de l'Iran, Ali Khamenei?

Extrait et adapté du passionnant article ,"duel à Téhéran"  de Vali Nasr, professeur de politique internationale à l’école Fletcher de droit et de diplomatie de l’université Tufts.Traduit par Florence Curet dans Slate

Quel sont les différences politiques entre Ahmadinejab et Ali Khamenay ?

La révolution islamique :
Son fondateur l'Ayatollah Khomeyni pensait qu'en absence du messie chiite, l'Imam caché , ce sont ceux qui connaissent le mieux la loi islamique, le clergé,  qui le représentent sur terre. Un équivalent chiite de la République de Platon.
Khomeyni a crée et s’était attribué la place de «gardien de la jurisprudence», ou vali-e faqih, le roi-philosophe omniscient à l’autorité politique d’origine divine.Politiquement il mêlait le fanatisme religieux avec la lutte des classes : une dictature du prolétariat avec  le clergé son avant garde.


Les conservateurs
Après sa mort les partisans de l’aspect islamique de la révolution se sont regroupés autour d'Ali Khamenei: la révolution islamique est suivie par une théocratie autoritaire menée par le guide suprême


Les "réformateurs-gauchistes"
Le courant révolutionnaire est marginalisé. Actuellement, Mir Hossein Moussavi, ancien premier ministre de gauche des années 1980, l’incarnation du Mouvement vert, est à sa tête.

Les " rénovateurs de la révolution islamique"- fondamentalistes populistes
Pour le président Ahmadinejab  l’Iran est un État authentiquement islamique. L'Etat doit donc se substituer au clergé. De là l'opposition directe avec les "conservateurs".


C’est une menace directe pour le clergé.

"Depuis qu’il a été élu président, Ahmadinejad a fait signer à son cabinet un serment les engageant à servir l’Imam caché, il émaille ses discours de thèmes messianiques et a même prétendu diriger le «gouvernement de l’Imam caché». Une affirmation populaire, mais lourde de sens pour les religieux.
....
Ahmadinejad a été ridiculisé lorsqu’une vidéo l’a montré se vantant à un grand ayatollah d’avoir été visité par le messie chiite pendant son adresse de 2005 aux Nations Unies. Pourtant, le message sous-jacent n’a pas échappé aux ombrageux ayatollahs: le président séculier serait préféré aux ecclésiastiques par le messie. Mashaie, le proche conseiller d’Ahmadinejad, a été encore plus loin en déclarant que le chiisme peut et doit se passer du clergé, et que la République islamique n’a plus besoin de guide suprême.
....
Certes, Ahmadinejad menace la suprématie cléricale, mais, sans lui, le khomeynisme devra faire face aux attaques des réformateurs. L’autre solution serait un État soumis à une idéologie d’extrême droite: nationaliste, fondamentaliste, populiste et militariste, une sorte de Japon des années 1930. Bref, une solution non viable. Dans cet affrontement des élites iraniennes, le monde devrait soutenir le clergé —car sa victoire précipitera la fin de la République islamique."

jeudi 14 juillet 2011

Liban : libération des sept Estoniens enlevés en mars

BEYROUTH (AP) — Sept touristes estoniens enlevés au Liban il y a près de quatre mois ont été relâchés jeudi, ont annoncé les autorités libanaises, estoniennes et françaises. Ils sont en bonne santé.

Les cyclistes avaient été faits prisonniers dans la vallée de la Bekaa, dans l'est du pays, le 23 mars dernier. Leur enlèvement avait été revendiqué par un groupe inconnu jusqu'alors, du nom d'Harakat al-Nahda wal-Islah, c'est-à-dire "le Mouvement pour le renouveau et la réforme", qui réclamait une rançon d'un montant non précisé.Interrogé sur l'éventuel versement d'une rançon par le gouvernement estonien, M. Paet a seulement répondu qu'"il y a toujours des coûts dans ce genre d'opération conjointe" et que "ce coût n'a pas été faible".

Le ministre libanais de l'Intérieur, Marwan Charbel, a déclaré qu'aucune rançon n'avait été payée et ajouté que neuf personnes avaient été arrêtées. Il a laissé entendre qu'"une bande organisée" était à l'origine des enlèvements.

Daniel Pipes : la recherche universitaire sur le moyen orient est tombée dans un Tiers Mondisme révisionniste

Lisez cet article de Daniel Pipes adapté par Johan Bourlard dont voici quelques extraits :

Aux États-Unis, la recherche universitaire mouvementée sur le Moyen-Orient et l'Islam est en train de connaître des changements fondamentaux. Voici quelques réflexions personnelles basées sur 42 années d'observation :
...
Quand je me suis lancé dans l'étude du Moyen-Orient et de l'Islam en 1969, les Américains considéraient presque exclusivement l'impact de l'Occident sur les musulmans contemporains. Aujourd'hui, l'impact musulman sur l'Occident occupe une position presque aussi dominante, allant de l'esclavage en Amérique aux problèmes de Malmö, en Suède.
...
J'étais l'un de ceux qui voyaient dans l'islam le trait caractéristique véritable, me consacrant, il y a de cela trente ans, à démontrer que « c'est l'islam qui détermine fondamentalement les attitudes politiques des musulmans. » [par opposition à l'arabisme avec des concepts comme: le  « monde arabe », la « politique arabe », le « nationalisme arabe » ou encore le « socialisme arabe ]
...
[Suite à un] virage à gauche radical des universités la discipline est tombée dans un discours tiers-mondiste révisionniste et repentant, truffé d'incohérences et d'aberrations.
Le travail académique est parfois devenu une quasi parodie de lui-même, des spécialistes soutenant des absurdités telles que l'histoire de l'antique Israël vue comme produit de la propagande sioniste contemporaine, le mouvement islamiste présenté comme un échec dès 1992, l'eau désignée comme source du conflit israélo-arabe, ou encore les homosexuels déclarés inexistants au Moyen-Orient. Comme le suggère l'avis nécrologique larmoyant de [Edward] Saïd , de nombreux spécialistes demeurent sous son joug pernicieux.

Du mode tendance au mode rétro.
...Ainsi Ibn Warraq, pseudonyme d'un ancien musulman, a publié une série de livres sur la vie de Mahomet, les origines du Coran, ses variantes et sa signification, tous basés sur les écrits d'anciennes générations. Andrew Bostom, chercheur en médecine, a réalisé une anthologie d'œuvres marquantes de l'érudition d'avant 1980 sur les thèmes du djihad et de l'antisémitisme. L'historien Efraim Karsh a écrit Islamic Imperialism, où il soutient que les tendances expansionnistes de l'Islam ont influencé la religion depuis les guerres de Mahomet.
...
L'emergence de nouveaux savants prometteurs, sont le signe – presque unique dans le monde des lettres – qu'une conception saine du Moyen-Orient et de l'Islam peut reprendre vigueur.

mercredi 13 juillet 2011

Gel annoncé des relations entre la Turquie et l'Union Européenne

TF1
Le ministre turc des Affaires étrangères a prévenu mercredi que les relations entre la Turquie et l'Union européenne pourraient être "gelées" si Chypre prenait la présidence tournante de l'Union européenne en juillet 2012, sans qu'un accord n'ait été trouvé sur la question chypriote. "Si la partie chypriote grecque retarde les négociations et prend la présidence de l'Union européenne en juillet 2012, cela se traduira non seulement par une impasse sur l'île mais également par un blocage, un gel des relations entre la Turquie et l'Union européenne", a averti le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu.

Rappel de l'histoire de Chypre:

C’est vers 1955 que la Turquie et certains mouvements chypriotes turcs eurent l’idée de partager Chypre et d’y procéder à une véritable purification ethnique entre Grecs et Turcs de l’île. Voici dans quel contexte.
L’île était alors peuplée à 80 % de Grecs. Elle était contrôlée par les Britanniques (c’était une colonie britannique). Les Turcs étaient une minorité de 18 % (120.000 personnes) disposés sur tout le territoire.

Les Grecs de l’île avaient commencé la lutte armée pour l’Union de Chypre à la Grèce. Ils s’en prirent donc aux Britanniques. Ceux-ci recrutèrent des forces spéciales parmi la minorité turque pour contrer les manifestations des Chypriotes grecs et les guérilléros Chypriotes grecs de l’EOKA qui luttaient férocement contre les Britanniques pour l’Union à la Grèce. La Grande- Bretagne s’appuya aussi diplomatiquement sur la Turquie qui commençait à s’intéresser à Chypre pour des raisons stratégiques et politiques.
Les extrémistes Chypriotes turcs et la Turquie saisirent l’occasion pour demander le partage et le déplacement des populations, y compris d'un nombre important de Chypriotes turcs pour créer au Nord une zone exclusivement turque. Mais ils n’y parvinrent pas immédiatement.

la Turquie, le 20 juillet 1974, utilisa le coup d’Etat comme un prétexte et envahit l’île. Elle commença à se livrer à des exactions. Les Chypriotes grecs commencèrent à fuir les régions contrôlées par l’armée turque. Un cessez-le-feu fut proclamé par l’ONU. Il fut violé par la Turquie. Le 13 août celle-ci continua son avancée pour occuper 40 % du territoire de l’île.
Bilan : de nombreux morts civils dans des combats et des atrocités ( la grande majorité des exactions fut commise par l’armée turque contre les civils chypriotes grecs ). 160 000 réfugiés Chypriotes grecs fuirent vers le Sud. La Turquie réclama que les Chypriotes turcs vivant au Sud joignent le Nord, ce qui fut fait en 1975.

Il restait encore 20 000 Chypriotes grecs au Nord qui n’avaient pas fui avec les 160 000 réfugiés. Mais les conditions de vie qui leur furent imposées par la Turquie sont telles qu’aujourd’hui il en reste 300 . Il y a donc 180 000 réfugiés Chypriotes grecs ( 211 000 avec leurs familles ). C’est plus d’un tiers de la population chypriote grecque .

Ces personnes revendiquent toujours leur droit au retour, à travers diverses associations. D’un point de vue juridique, ils sont d’ailleurs toujours propriétaires de leurs terres même si ce droit est nié par les Turcs.

Jean-Noël Ferrié du CNRS: la grande majorité des égyptiens ne veulent pas de la démocratie

Interview de Jean-Noël Ferrié, directeur de recherche au CNRS, spécialiste de l'Egypte, par Léonor Lumineau – Le Nouvel Observateur,  extraits :

Depuis plusieurs mois déjà, ceux qui ont manifesté pour la chute de Moubarak sont en plein désenchantement : ils se rendent compte que les militaires n’ont jamais partagé leur projet démocratique et qu’il y a eu quiproquo sur leur rôle.
...
L’Armée a eu la sympathie des manifestants, mais n’a jamais été révolutionnaire. Les militaires, qui ont toujours été un sous-bassement du régime, ont tout simplement fait un coup d’Etat contre Hosni Moubarak, mais la structure même du pouvoir est restée la même.
....
La grande majorité de la population égyptienne ne partage pas les revendications des manifestants.
....
S’il [Le Marechal Tantawi] s’en allait, un autre militaire prendrait sa place et agirait comme lui.

mardi 12 juillet 2011

Egypte: pour la 4ème fois un attentat endommage le gazoduc livrant Israël et la Jordanie

(AFP)  Il est ironique de constater que ces attentats font plus de mal à la Jordanie qu'à Israel Il est plus important de nuire à Israel même si ça cause du tort aux frères arabes.


LE CAIRE — Une "forte explosion" a eu lieu sur le gazoduc égyptien livrant Israël et la Jordanie, a annoncé dans la nuit de lundi à mardi l'agence officielle égyptienne Mena, laissant entendre qu'il s'agissait d'un attentat.
L'explosion a eu lieu à proximité de la ville d'al-Arish, dans le nord de la péninsule du Sinaï, a ajouté l'agence.
"La zone est actuellement fouillée pour trouver les auteurs de cette explosion et le type d'explosifs utilisés", indique la Mena, en ajoutant que les flammes "atteignent jusqu'à dix mètres de haut".
L'agence rappelle qu'il s'agit de la quatrième fois depuis février que ce gazoduc est touché de la sorte. Le dernier attentat en date avait eu lieu le 4 juillet.
Cet attentat n'avait pas fait de victime, mais avait provoqué l'arrêt des fournitures de gaz. La presse israélienne avait fait état dès le lendemain d'une reprise des livraisons à la suite d'une réparation des installations.
L'attentat du 4 juillet avait été provoqué par une bombe commandée à distance.
Le gouverneur du Nord-Sinaï, Abdel Wahab Mabrouk, avait alors dénoncé "un acte terroriste visant à porter atteinte à la stabilité et la sécurité" de la péninsule, sans toutefois se montrer plus précis sur les auteurs de cet acte.
Un attentat commis le 27 avril avait visé le centre de distribution et d'exportation du gazoduc desservant Israël et la Jordanie, situé à la hauteur du village d'Al-Sabil, près d'Al-Arich.
Un autre attentat à l'explosif avait eu lieu le 5 février, pendant le soulèvement populaire contre le régime du président Hosni Moubarak, renversé quelques jours plus tard. Il avait visé le gazoduc à Lihfren, près de la bande de Gaza.
En mars, une tentative d'attentat sur le gazoduc avait échoué.
Les nouvelles autorités égyptiennes ont décidé de revoir tous les accords gaziers et d'ouvrir des enquêtes sur des contrats controversés de vente de gaz à Israël, signés avant la chute du président Hosni Moubarak le 11 février.
L'Egypte fournit 43% du gaz naturel consommé en Israël, où 40% de l'électricité est produite à partir de cette source d'énergie.
Le gaz égyptien couvre par ailleurs 80% des besoins de la Jordanie pour la production d'électricité, soit 6,8 millions de mètres cubes de gaz quotidiennement importés.

Des armes Iraniennes confisquées explosent en Chypre

NICOSIE (Reuters) - Un stock d'armements iraniens saisis par Chypre a explosé lundi sur une base navale de l'île, faisant au moins 12 morts, dont le commandant de la marine chypriote et celui de la base, ont annoncé les autorités.
Quatre autres militaires ainsi que six pompiers ont péri dans la déflagration.
La base navale a été partiellement dévastée et des villages alentours ont aussi subi d'importants dégâts. La principale centrale électrique de l'île, située à proximité, a cessé de fonctionner.
Le ministre de la Défense et le chef d'état-major de l'armée ont tous deux démissionné dans les heures qui ont suivi, a annoncé le gouvernement.
D'après des témoins, des débris métalliques sont tombés sur l'autoroute passant à proximité de la base navale Evangelos Florakis sur la côte méridionale de l'île et l'explosion a été ressentie à des kilomètres à la ronde.
Ces armements iraniens ont été saisis en 2009 sur le Monchegorsk, un navire chypriote naviguant d'Iran vers la Syrie en violation des sanctions imposées par les Nations unies à la république islamique.


De sources militaires, on pense que l'ensemble des 98 conteneurs d'armements iraniens, laissés en plein soleil malgré des températures élevées, ont explosé à partir de 03h00 GMT.

COUPURES DE COURANT À NICOSIE
La centrale de Vassilikos, la plus récente des trois que compte Chypre, a été fortement endommagée. Elle fournit la moitié de l'électricité du pays et Nicosie, la capitale située à 65 km au nord-est du lieu de l'explosion, s'est réveillée avec des coupures de courant.

lundi 11 juillet 2011

Syrie : 3 agents français blessés lors de "manifestation spontanées" contre les ambassades de France et des USA

En désespoir de cause le régime syrien agite "la menace impérialiste" pour ranimer ses troupes.La provocation d’Israël en faisant franchir la frontière par des figurants (payés 1000$ ) avait échoué pitoyablement. 

Des militants pro-el-Assad se sont attaqués ce lundi à l’ambassade des Etats-Unis à Damas. Les manifestants, qui entendaient protester contre le déplacement des ambassadeurs des Etats-Unis et de France à Hama, où s’est tenue vendredi une manifestation contre le régime, ont brisé des vitres et peint des graffitis anti-américains sur les façades.

Les gardes de l'ambassade de France ont tiré à balles réelles pour repousser les partisans du régime tandis qu'une source au sein de l'ambassade américaine notait que "le gouvernement syrien a été lent à y répondre et à prendre des mesures de sécurité additionnelles". Trois agents de l'ambassade de France ont été blessés lundi lors d'une attaque par des manifestants favorables au régime syrien des locaux de la représentation diplomatique à Damas.


"Pour la deuxième fois en deux jours, l'ambassade de France à Damas comme celle des Etats-Unis au même moment, a été la cible d'attaques et de vandalisme de la part de groupes bien organisés et cela devant des forces de sécurité syriennes manifestement peu empressées à faire cesser ces violences: utilisation de bélier pour tenter d'enfoncer les portes de notre mission diplomatique, fenêtres brisées, intrusions dans l'enceinte de l'ambassade, trois agents du postes blessés, destruction du véhicule de l'ambassadeur", a relaté le porte-parole.

L'ambassadrice de Syrie a été convoquée dimanche soir au Quai d'Orsay par le directeur de cabinet du ministre Alain Juppé. Des outrages contre les emblèmes de la République française ont été commis lors de ces manifestations, a-t-il précisé dans un communiqué: «drapeaux français brûlés et nombreuses dégradations (jets de projectiles dans l'enceinte, destruction de véhicules), sans que les forces de l'ordre et de sécurité syriennes se soient le moins du monde mobilisées pour empêcher ces actes inqualifiables».

Par Actu France-Soir
 , Nouvel Observateur et L'Orient le Jour